Canadian Gemini News – Nouvelles Canadiennes de Gemini

By/par Stéphanie Côté
(Cassiopeia – Spring 2015)

La version française suit

Some Stats about the impact of Gemini on Canadian Astronomy

As 2014 marked the 15th year anniversary of the first Canadian Gemini paper (Davidge et al 2000, “The Peak Brightness and Spatial Distribution of Asymptotic Giant Branch Stars Near the Nucleus of M32” ), the CGO decided that it was a good occasion to update various statistics on the Canadian use of Gemini, to better gauge the impact that the Gemini telescopes have had on Canadian astronomy so far. We were not disappointed by the results!

  • Publication statistics indicate that Gemini has served the Canadian community extremely well. Canadians produced 22% of all Gemini papers from 2000 to 2012, even though during that period our effective observing time share was below 13% (up to 2012 the UK were still a partner and moreover about 10% of the time goes to the host countries, Chile and U of Hawaii).
  • Even more impressive is that Canadian Gemini papers are cited more frequently than Gemini papers in general. The median impact of Canadian Gemini papers for the years 2008 to 2012 is 2.8, whereas the overall Gemini average is 2.0, and is comparable to the median impact of Keck papers at 2.8 over the same years. This is superior to every other ground-based telescope.
  • These conclusions hold for a broad swath of the Canadian community: the 10 top-cited Gemini papers with Canadian first authors deal with topics as diverse as exoplanets, pulsars, galaxy evolution at intermediate redshifts, and high-redshift QSOs.
  • Canadians also participated to 21% of all Gemini press releases, and some of the Canadian press releases are amongst those that produced the highest impact.
  • It turns out that Gemini has been a powerful thesis-producing powerhouse for Canada. There are now more than 46 MSc and PhD that have been produced (or are ongoing) in a dozen Canadian universities using Gemini data! During its 15 year lifetime Gemini has enabled more theses than any other major facility to which Canadian astronomers have had access. There are now on average about 5 new Canadian theses per year using Gemini data.

Please let us know if you are, or if you are supervising, a student who has just submitted a thesis with Gemini data, so we can continue to keep track of Canadian Gemini theses, and celebrate the 50th thesis coming up soon!

Figure 1: The median impact of Canadian Gemini papers is way higher than that of Gemini papers in general.  It is equal to that of Keck’s papers, the highest of all ground-based telescopes. L’impact médian des articles Gemini canadiens est de beaucoup supérieur à celui des articles Gemini en général. Il est égal à celui du Keck, supérieur à tous les autres télescopes au sol du monde.

Figure 1: The median impact of Canadian Gemini papers is way higher than that of Gemini papers in general. It is equal to that of Keck’s papers, the highest of all ground-based telescopes. L’impact médian des articles Gemini canadiens est de beaucoup supérieur à celui des articles Gemini en général. Il est égal à celui du Keck, supérieur à tous les autres télescopes au sol du monde.


Gemini Science and Users Meeting 2015: “The Future and Science of Gemini Observatory”

There is still time to register to the upcoming Gemini Science and User Meeting, which will be held in Toronto, 14-18 June 2015. The theme of this year’s meeting is « The Future & Science of Gemini Observatory. » The meeting will cover a range of exciting science topics from the international community, including:  Solar System objects, Exoplanets, Galactic astronomy, Near-field Cosmology, Supernovae, Gamma Ray Bursts, distant galaxies, AGN, QSOs, etc.  Current operations and future instrumentation plans will also be discussed.  Contributions from participants and partner communities will serve as a focal point for next-generation instruments, observing modes and synergies with other facilities as the Observatory looks ahead to 2020 and beyond. If you’re interested in learning more about Canada’s largest ground-based optical observatory, please register to participate. For more details, visit the meeting website:  http://www.gemini.edu/fsg15


Quelques statistiques sur l’impact de Gemini sur l’Astronomie Canadienne

Puisque 2014 marque le 15e anniversaire de la parution du premier article Gemini canadien (Davidge et al 2000,  » The Peak Brightness and Spatial Distribution of Asymptotic Giant Branch Stars Near the Nucleus of M32″), l’OGC a décidé que c’était une bonne occasion pour mettre à jour diverses statistiques sur l’utilisation canadienne de Gemini, afin de mieux évaluer l’impact que les télescopes Gemini ont eu sur l’astronomie canadienne jusqu’ici. Nous n’avons pas été déçus par les résultats!


  • Les statistiques de publication indiquent que Gemini a servi la communauté canadienne extrêmement bien. Les Canadiens ont produit 22% de tous les articles Gemini de 2000 à 2012, même si au cours de cette période, notre part de temps d`observation effective était inférieure à 13% (jusqu’à 2012 le Royaume-Uni était toujours un partenaire et de plus 10% du temps va aux pays d’accueil, soit le Chili et l’U of Hawaii).

  • Encore plus impressionnant est le fait que les articles Gemini canadiens sont cités plus souvent que les articles Gemini en général. L’impact médian des articles Gemini canadiens pour les années 2008 à 2012 est de 2,8, alors que celui de tous les articles Gemini globalement est de 2,0. Cet impact de 2,8 est comparable à l’impact médian des articles Keck (aussi à 2,8) au cours des mêmes années. Ceci est supérieur à tous les autres télescopes au sol du monde.
  • Ces conclusions sont valables pour une large bande de la communauté canadienne: les 10 articles Gemini les plus cités avec un(e) premier(e) auteur(e) canadien(ne) traitent de sujets aussi divers que les exoplanètes, les pulsars, l’évolution des galaxies à redshift intermédiaires, et les QSOs à haut redshift.
  • Les Canadiens ont également participé à 21% de tous les communiqués de presse issus de Gemini, et certains des communiqués de presse canadiens sont parmi ceux qui ont produit le plus d’impact.
  • Il s`avère que Gemini est une géante usine à production de thèses pour le Canada. Il y a maintenant plus de 46 thèses de maîtrise et de doctorat qui ont été produits (ou sont en cours) dans une douzaine d’universités canadiennes basées sur des données Gemini! Au cours de sa durée de vie de 15 ans Gemini a permis la création de plus de thèses que toute autre installation majeure à laquelle les astronomes canadiens ont eu accès. Il y a maintenant en moyenne environ cinq nouvelles thèses canadiennes par année qui utilisent des données Gemini.



Veuillez s`il-vous-plaît nous laisser savoir si vous êtes, ou si vous supervisez, un(e) étudiant(e) qui vient de soumettre une thèse avec des données Gemini, afin que nous puissions continuer à mettre à jour notre liste des thèses Gemini canadiennes, et pour bientôt célébrer la 50eme thèse à venir!

Conférence Scientifique et Réunion des usagers Gemini 2015: “L’Avenir et la Science de l’Observatoire Gemini”

Vous avez encore le temps de vous inscrire à la prochaine conférence Scientifique et réunion des usagers Gemini , qui se tiendra à Toronto, du 14 au 18 Juin 2015. Le thème de la conférence de cette année est «L’Avenir et la Science de l’Observatoire Gemini. » La conférence portera sur un éventail de sujets scientifiques passionnants de la communauté internationale, y compris: les objets du système solaire, les Exoplanètes, l’astronomie galactique, la Cosmologie des galaxies proches, les Supernovae, les Sursauts gamma, les galaxies lointaines, les AGNs, les QSOs, etc.  Les opérations  et  les futurs plans d’instrumentation seront également discutés. Les contributions des participants et des communautés partenaires serviront de point focal pour les instruments de la prochaine génération,  les modes d’observation et les synergies avec d’autres installations alors que l’Observatoire se tourne vers 2020 et au-delà. Si vous êtes intéressé à en apprendre davantage sur le plus grand observatoire optique du Canada, veuillez s’ il vous plaît vous inscrire. Pour plus de détails, visitez le site Web: http://www.gemini.edu/fsg15

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.