Taeduk Radio Astronomy Observatory 2021-2022 Season Call For Proposals

Taeduk Radio Astronomy Observatory 2021-2022 Season Call For Proposals


The next deadline for proposals is 23:59 KST on 2021 August 10.
Proposals should be emailed as a single file in PDF format to:
traoprop@kasi.re.kr


The Korea Astronomy and Space Science Institute (KASI) invites proposals for the Taeduk Radio Astronomy Observatory (TRAO) 14-meter telescope for the 2021 Fall – 2022 Spring season. Proposal candidates should submit up to three pages of scientific and technical justifications (including figures, tables, and references) in addition to their Proposal Cover Sheet in English using the latex templates (form here)

There are two categories of proposals for the 2021-2022 observing season.

  1. General Program (GP): single-year observing program with a telescope time of up to 300 hours
  2. Key Science Program (KSP): multi-year observing program with a telescope time of 400 hours per year, for up to three years

TRAO supports multi-beam spectroscopy observations (4 x 4 array: SEQUOIA-TRAO) at a frequency range of 85 – 115.6 GHz. The TRAO system supports single-sideband observations for position-switched or OTF observations. The backend has two spectral windows controlled independently, each window with 4096 channels in a 62.5 MHz bandwidth. In addition, a single-pixel wide-band (2 GHz) spectrometer is available. Proposal candidates should consult the TRAO Status Report for additional technical specifications: https://radio.kasi.re.kr/trao/status_report2020/

TRAO has a shared-risk remote observing mode available. However, inexperienced users are advised to do the observations on the site. Outside (non-KASI) PIs who intend to use the remote observing mode should specify local collaborators in the proposal. The local collaborators are responsible for handling on-site tasks during the remote observations, such as resetting the system in case of system failure, which happens occasionally.

Minho Choi
TRAO, KASI

Kamloops déclaration (10 Juin, 2021)

Les sépultures anonymes récemment mises à jour près de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops représentent une atrocité coloniale. Les 215 enfants dont les restes ont été retrouvés ont été retirés de leurs familles dans un effort systématique pour éradiquer leur identité culturelle. Des milliers d’autres enfants ont été déplacés de force dans des dizaines d’institutions similaires et le pensionnat de Kamloops ne sera, en toute probabilité, que le premier de plusieurs sites où des corps seront retrouvés. L’impact de ces actes odieux de violence physique et psychologique commis à l’encontre d’enfants autochtones continue de se faire sentir encore aujourd’hui.

La communauté astronomique canadienne se joint aux Canadiens de tous les horizons qui se montrent solidaires des Premières Nations Tk’emlúps te Secwépmc ainsi que des autres communautés et familles qui ont perdu leurs enfants aux mains du gouvernement canadien et des institutions religieuses. Nous ne pouvons imaginer leur peine et leur chagrin, et nous reconnaissons que la récente découverte des tombes anonymes de Kamloops peut être particulièrement douloureuse pour les membres autochtones de notre société.

En tant qu’universitaires et enseignants, nous devons prendre conscience du fait que les atrocités commises dans les pensionnats l’ont été au nom de l’éducation et reconnaître le rôle que le milieu universitaire a joué dans la perpétuation des structures coloniales.

Le plan à long terme récemment publié par la CASCA décrit les actions spécifiques que nous, astronomes, prenons pour lutter contre le racisme et les inégalités dans notre communauté et en particulier la marginalisation des Autochtones. Alors que nous entamons des efforts afin de rendre notre communauté plus inclusive, les découvertes de Kamloops représentent un rappel brutal du traumatisme engendré par les inégalités que nous nous efforçons de corriger.

Le conseil d’administration de la CASCA