University of Toronto: Postdoctoral Researcher, Canadian Statistical Sciences Institute Collaborative Research Team with CHIME/FRB

The University of Toronto (U of T) invites applications for a Postdoctoral Researcher in Astrostatistics and Astroinformatics to join a team of astronomers and statisticians at the David A. Dunlap Department of Astronomy and Astrophysics at U of T, the Department of Statistical Sciences at U of T, the Dunlap Institute for Astronomy and Astrophysics at U of T, and the Department of Statistics & Actuarial Sciences at Simon Fraser University.

The postdoctoral fellow will help develop methods for the analysis and statistical inference of data collected by the Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment Fast Radio Burst (CHIME/FRB) project, and will collaborate with researchers at U of T, SFU, and within the CHIME/FRB Collaboration. More details can be found here:

https://jobregister.aas.org/ad/c2cb578a

The application deadline is March 15.

Offre d’emploi pour l’ASTROLab du parc national du Mont-Mégantic

GUIDE ANIMATEUR (spécialisé.e en astronomie)

Poste occasionnel : 18 juin au 22 août 2021

Plus grand réseau de plein air au Québec, la Sépaq administre, exploite et met en valeur les lieux grandioses qui lui sont confiés par le gouvernement du Québec. Plus de 3 400 employé.es, passionnés de nature et ayant le désir d’offrir une expérience client visiteur hors du commun, œuvrent au sein de nos 46 établissements aux quatre coins de la province. Notre équipe vit au quotidien les valeurs de l’organisation : plaisir, inclusion, engagement, courage et excellence.
Situé dans l’environnement exceptionnel du parc national du Mont-Mégantic, au cœur de la première Réserve internationale de ciel étoilé, l’ASTROLab est un centre d’activités en astronomie pour le public. Il a pour mission de sensibiliser et d’initier la population à la culture scientifique et technique dans les domaines de l’astronomie, de l’astrophysique, de la cosmologie, de l’aérospatiale et des disciplines connexes.
Le parc national du Mont-Mégantic propose un voyage unique de la terre aux étoiles, le tout au cœur de la première Réserve internationale de ciel étoilé.

NOUS VOUS OFFRONS DE
• Travailler dans un environnement exceptionnel.
• Contribuer au développement et à la protection de nos territoires et attraits.
• Faire une différence dans la connexion des gens à la nature.
• Découvrir des lieux et des activités dans le réseau de la Sépaq grâce à l’accès gratuit et aux rabais offerts
aux employés (allant jusqu’à 50 %).
• Pouvoir travailler dans d’autres établissements au fil de votre carrière.
VOS RESPONSABILITÉS
• Animer les différentes activités en astronomie de l’ASTROLab
• Accueillir les visiteurs.
• Informer et familiariser les visiteurs avec l’ensemble des activités offertes.
• Sensibiliser le public à l’importance de la protection du ciel étoilé et des milieux naturels.
• Effectuer toute autre tâche connexe.

PRÉREQUIS
• Connaissances en astronomie.
• Passionné.e da la nature à toutes les échelles.
• Bonnes capacités de communication et de vulgarisation.
• Professionnalisme et bon sens de l’initiative
• Permis de conduire fortement recommandé (accès aux observatoires avec véhicules du parc).

SPÉCIFICATIONS
• Poste syndiqué
• Salaire offert : 15,69 $ de l’heure
• 35 heures/sem.
• Quarts de travail de jour et/ou soir
• Dates de l’emploi : 18 juin 2021 au 22 août 2021
• Allocation d’hébergement
• Possibilité de prolongation

VENEZ VIVRE L’EXPÉRIENCE!
Joignez-vous à notre équipe en posant votre candidature avant le 26 mars 2021 philibert.helene@sepaq.com
Les candidatures seront traitées en toute confidentialité
La Sépaq souscrit au programme d’équité en matière d’emploi et encourage les femmes, les minorités visibles, les minorités ethniques, les Autochtones et les personnes handicapées à présenter leur candidature

Au cœur du Crabe : une reconstruction en 3D du célèbre reste de supernova révèle une structure filamentaire complexe en forme de cœur.

Grâce au puissant spectromètre imageur SITELLE installé au télescope Canada-France-Hawaï (CFHT), des astronomes ont cartographié la célèbre nébuleuse du Crabe avec une finesse sans précédent, leur permettant de produire une toute première représentation tridimensionnelle réaliste des débris de cette explosion de supernova. Cette analyse révèle une structure filamentaire complexe dont la morphologie globale fait penser à un cœur.

La nébuleuse du Crabe (Messier 1) est l’un des objets astronomiques les plus étudiés, tant par les astronomes amateurs que par les chercheurs professionnels. Depuis qu’un lien a clairement été établi entre cette nébuleuse et « l’étoile invitée » découverte par les astronomes chinois le 4 juillet 1054, des milliers d’articles ont été écrits à son sujet, couvrant divers domaines de la physique et de l’astronomie. Toutefois, de nombreuses questions demeurent quant à la nature de l’étoile qui a explosé et aux mécanismes qui ont façonné son explosion.

Le chercheur du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ), Thomas Martin, qui a dirigé cette étude à l’Université Laval, espère répondre à ces questions en utilisant cette nouvelle reconstruction tridimensionnelle. « Les astronomes pourront dorénavant se promener autour, et même à l’intérieur de la nébuleuse du Crabe afin d’étudier les filaments un par un. », décrit Martin, « À la manière d’une escouade d’enquêteurs étudiant la distribution et la composition chimique des débris laissés par l’explosion d’une bombe ». Le professeur à l’Université Purdue (Indiana) et co-auteur de cette publication, Dan Milisavljevic, un expert des supernovæ, conclut que « la morphologie fascinante de filaments gazeux révélée par ces nouvelles données semble contredire l’explication la plus communément admise sur la façon dont l’explosion s’est produite ».

Full release for links to video and paper: https://www.cfht.hawaii.edu/en/news/HeartofTheCrab/

Spectacular ‘Honeycomb Heart’ Revealed in Iconic Stellar Explosion

A unique ‘heart shape’, with wisps of gas filaments showing an intricate honeycomb-like arrangement, has been discovered at the centre of the iconic supernova remnant, the Crab Nebula. Using SITELLE at the Canada-France-Hawaii Telescope (CFHT), astronomers mapped the void in unprecedented detail, creating a realistic three-dimensional reconstruction. The new work is published in Monthly Notices of the Royal Astronomical Society

The Crab Nebula, also known as Messier 1, exploded as a dramatic supernova in 1054 CE, and was observed over the subsequent months and years by ancient astronomers across the world. The resulting nebula – the remnant of this enormous explosion – has been studied by amateur and professional astronomers for centuries. However, despite this rich history of investigation, many questions remain about what type of star was originally there and how the original explosion took place.

Thomas Martin, the researcher at Université Laval who led the study, hopes to answer these questions using a new 3D reconstruction of the nebula. « Astronomers will now be able to move around and inside the Crab Nebula and study its filaments one by one, » said Martin.

The team used powerful SITELLE spectrograph at CFHT on Maunakea to compare the 3D shape of the Crab to two other supernova remnants. Remarkably, they found that all three remnants had ejecta arranged in large-scale rings, suggesting a history of turbulent mixing and radioactive plumes expanding from a collapsed iron core.

Astronomers use computer simulations of supernova explosions to estimate what patterns the ejected materials make as they expand into a supernova remnant. Each possible explosion is associated with a specific pattern- or fingerprint. The honeycomb pattern observed by the team resembles the fingerprint caused by the collapse of a heavier iron core. Co-author Dan Milisavljevic, an assistant professor at Purdue University and supernova expert, concludes that the fascinating morphology of the Crab seems to go against the most popular explanation of the original explosion.

« The Crab is often understood as being the result of an electron-capture supernova triggered by the collapse of an oxygen-neon-magnesium core, but the observed honeycomb structure may not be consistent with this scenario, » Milisavljevic said. « Future work mapping the Crab’s chemical distribution of elements is needed to address this inconsistency. »

The new reconstruction was made possible by the ground-breaking technology used by SITELLE, which incorporates a Michelson interferometer design allowing scientists to obtain over 300,000 high-resolution spectra of every single point of the nebula.

« SITELLE was designed with objects like the Crab Nebula in mind; its wide field of view and adaptability make it ideal to study nearby galaxies and even clusters of galaxies at large distances, » said co-author Laurent Drissen, co-author on the paper and professor at Université Laval.

Supernova explosions are among the most energetic and influential phenomena in the universe. Consequently, Milisavljevic adds: « it is vital that we understand the fundamental processes in supernovae which make life possible. SITELLE will play a new and exciting role in this understanding. »

Full release for links to video and paper: https://www.cfht.hawaii.edu/en/news/HeartofTheCrab/

Attaché ou attachée de recherches en logiciels radio

Ville: Penticton

Unité organisationnelle: Herzberg, Astronomie et Astrophysique

Classification:  ACR

Durée de l’emploi:  Durée déterminée

Durée: 2 ans avec possibilité de prolongation

Exigences linguistiques: Anglais

 

Les avantages du CNRC

De grands esprits. Un seul but. La prospérité du Canada.

 

Au Conseil national de recherches du Canada (CNRC) — le plus grand organisme de recherche du gouvernement du Canada —, nous stimulons l’innovation industrielle, l’avancement du savoir et le développement technologique. Chaque année, nous collaborons avec quelque 70 collèges, universités et hôpitaux, contribuons aux projets de plus de 800 entreprises et offrons un soutien financier et des conseils à plus de 8 000 petites et moyennes entreprises (PME).

 

Nous réunissons les esprits les plus brillants afin d’avoir une incidence tangible sur la vie des gens du Canada et d’ailleurs. Il ne nous manque que vous. Créez des retombées percutantes en mettant à profit vos compétences et votre talent créateur.

 

Au CNRC, nous savons que la diversité favorise l’excellence en recherche et en innovation. Nous sommes déterminés à avoir un effectif diversifié et représentatif ainsi qu’un milieu de travail ouvert et inclusif, et nous souhaitons contribuer à faire en sorte que le système d’innovation canadien abonde dans le même sens.

 

Le CNRC invite toutes les personnes qualifiées à poser leur candidature et encourage celles-ci à s’auto-déclarer (s’il y a lieu) comme appartenant à l’un ou l’autre des groupes désignés d’équité en matière d’emploi : femmes, minorités visibles, Autochtones et personnes handicapées.

 

Veuillez nous faire part de toute mesure d’adaptation nécessaire à une évaluation juste et équitable. Ces mesures seront mises à votre disposition si votre candidature est retenue pour une évaluation subséquente. Sachez que les renseignements que vous nous fournirez à cet égard seront traités de façon confidentielle.

Un milieu de travail inclusif

Notre milieu de travail et les outils que nous mettons à votre disposition vous permettront de collaborer avec vos collègues au Canada et partout dans le monde. Nous sommes déterminés à offrir rapidement à chaque membre du personnel les mesures d’adaptation requises pour accomplir son travail et nous comprenons l’importance de l’équilibre entre le travail et la vie personnelle.

Nos employés ont droit à une vaste gamme d’avantages sociaux qui incluent des régimes complets d’assurance médicale et dentaire, de pension et d’assurance, ainsi que des congés annuels et autres. Le CNRC offre également des possibilités d’apprentissage et de perfectionnement. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter notre Internet au https://nrc.canada.ca/fr .

Votre défi

Contribuez à la réalisation de travaux de recherche stratégiques et poursuivez une carrière prometteuse au Conseil national de recherches du Canada (CNRC), la plus grande organisation de recherche et de technologie au Canada.

 

Nous souhaitons embaucher un attaché ou une attachée de recherche en logiciels radio en vue de soutenir le Centre de recherche Herzberg en astronomie et en astrophysique.  La personne choisie doit partager nos valeurs fondamentales relatives à l’intégrité, à l’excellence, au respect et à la créativité.

L’Observatoire fédéral de radioastrophysique (OFR) est l’installation nationale du Canada en matière de radioastronomie. Ses astronomes et les ingénieurs travaillent en étroite collaboration pour concevoir et bâtir des radiotélescopes novateurs et les utiliser  à l’OFR et ailleurs pour mener de la recherche de première ligne.

Au cours des dernières années, télescopes astronomiques nouveaux et améliorés, ont fait l’objet d’une augmentation significative de leur résolution et de leur largeur de bande. En raison de cette tendance, la quantité de données générées par ces puissants instruments s’est multipliée, rendant nécessaire la capacité de gérer et de traiter de grands volumes de données de manière organisée et évolutive.

En tant que spécialiste en logiciels, vous ferez partie d’une équipe de personnes aux compétences variées et soutiendrez la conception et la mise en œuvre de systèmes logiciels destinés aux applications de radioastronomie. Voici certains des projets en cours à l’OF: utilisation d’algorithmes de traitement des signaux numériques; développement d’applications pour le traitement de grands volumes de données; soutien des systèmes principaux; mise en œuvre de pipelines de données pour les instruments de radioastronomie nouveaux et proposés qui sont présentement mis au point à l’OFR.

En tant que membre de l’équipe responsable des logiciels radio à l’OFR, vous appliquerez vos compétences logicielles à de nombreux projets en fournissant des systèmes principaux de logiciels novateurs et robustes pour les télescopes nouveaux et existants. Qu’il s’agisse de fournir des conseils, des consultations et des orientations pendant le processus de conception à la mise en œuvre et  à l’essai des applications logicielles de première ligne, vous participerez à de nombreux projets passionnants.

À l’OFR, vous travaillerez dans un environnement dynamique au sein de l’équipe responsable des logiciels, aux côtés d’ingénieurs, de chercheurs, de techniciens et de technologues dans des installations de classe mondiale, souvent en collaboration avec des partenaires internationaux. Vous aurez également la possibilité de contribuer à l’élaboration de propositions et de plans pour de nouvelles initiatives.

Critères de présélection

Dans votre demande, vous devez démontrer que vous répondez à tous les critères de présélection suivants :

Études

Dans le cadre du programme d’Agent de recherches, vous devez avoir reçu votre maitrise ou doctorat en astronomie, en sciences informatiques, en génie électrique ou dans un domaine connexe dans les 5 dernières années ou vous vous attendez à recevoir le doctorat dans les 6 prochains mois.

 

Pour plus de renseignements sur les certificats et diplômes obtenus à l’étranger, veuillez consulter Équivalence des diplômes

Expérience

  • Expérience appréciable du travail dans l’environnement Linux ou Unix;
  • Expérience de base du processus complet de développement des logiciels, y compris la détermination des besoins, la conception, la mise au point, l’essai et l’intégration; et
  • Expérience de base des algorithmes de traitement des signaux numériques et de leur application à de grands volumes de données.

Condition d’emploi

Cote de fiabilité

Critères d’évaluation

Les candidat(e)s seront évalué(e)s selon les critères suivants :

Compétences techniques

  • Connaissance et compréhension des principes, des approches et des techniques utilisées dans la conception et le développement de logiciels, y compris la conception et le développement de logiciels procéduraux ou orientés objet;
  • Connaissance des pratiques et des techniques utilisées dans le traitement organisé et efficace de grands volumes de données;
  • Capacité d’écrire des logiciels dans des langages de programmation procéduraux et orientés objet, comme C, C++ ou Python; et
  • Capacité de produire des documents de qualité pour toutes les phases de la conception et du développement des systèmes et des logiciels.

Compétences comportementales

  • Recherche – Communication (Niveau 2)
  • Recherche – Pensée créatrice (Niveau 3)
  • Recherche – Orientation vers les résultats (Niveau 3)
  • Recherche – Travail en équipe (Niveau 2)

Profil(s) des compétences

En ce qui concerne ce poste, le CNRC évaluera les candidat(e)s selon le profil des compétences suivant : Recherche

 

Tous les profils de compétences

Réinstallation

L’aide à la réinstallation sera déterminée conformément à la directive sur la réinstallation du CNRC.

Échelle de traitement

De 56,374$ à 159,364$ par année.

 

Le programme d’attaché de recherche (AR) est unique au CNRC. Cela entre dans le système de classification de AR/ACR, qui utilise un système de classification fondé sur la personne plutôt que le système de classification plus commun axé sur les tâches. Les candidats sont rémunérés en fonction de leur expertise, de leur compétence, de leurs résultats et de l’incidence de leur expérience de travail antérieure.

Remarques

Pour postuler:

 

Afin d’être considéré pour le programme d’attaché de recherche, veuillez inclure ce qui suit dans votre demande.  Si vous ne fournissez pas les documents requis, votre demande sera exclue du système de recherches.

 

  • Curriculum vitae
  • Relevé de notes
  • Deux lettres de recommandation

 

Lorsque vous soumettez votre demande, veuillez inclure les documents requis dans les champs prévus à cet effet soit : «Résultats d’évaluation de langue seconde» ou «Autres pièces jointes».

 

  • Les employés du CNRC bénéficient d’une vaste gamme d’avantages qui incluent des régimes complets d’assurance médicale et dentaire, de pension et d’assurance ainsi que des congés annuels et autres.
  • La préférence sera accordée aux citoyen(ne)s canadien(ne)s et résident(e)s permanent(e)s du Canada. Veuillez inclure des renseignements à cet égard dans votre demande.
  • Le ou la titulaire doit en tout temps respecter les mesures de sécurité au travail.
  • Nous remercions toutes les personnes qui postuleront, mais nous ne communiquerons qu’avec celles retenues pour une évaluation subséquente.

S.V.P. envoyez vos questions en incluant le numéro de la demande (10926) à :

Courriel :  NRC.NRCHiring-EmbaucheCNRC.CNRC@nrc-cnrc.gc.ca

Téléphone : 438-455-5335

Date de fermeture: 8 février 2021 – 23h59 heure de l’Est

Pour plus de renseignements sur les ressources et outils professionnels, consultez les Ressources et outils professionnels

*Si vous occupez actuellement un poste d’une durée déterminée ou indéterminée au CNRC, veuillez poser votre candidature par l’entremise du module Carrières SuccessFactors à partir de votre ordinateur de travail.

Candidates must apply through our website (English): https://recruitment-recrutement.nrc-cnrc.gc.ca/job/Penticton-Research-Associate-in-Radio-Software-BC/544136517/ or in French :  https://recruitment-recrutement.nrc-cnrc.gc.ca/job/Penticton-Attach%C3%A9-ou-attach%C3%A9e-de-recherches-en-logiciels-radio-BC/544136617/

Stagiaire postdoctoral – Préciser la chimie de notre voisinage cosmique

Les candidats doivent postuler via notre site Web:  https://recruitment-recrutement.nrc-cnrc.gc.ca/job/Victoria-Programme-Stagiaire-de-recherche-postdoctorale-Pr%C3%A9ciser-la-chimie-de-notre-voisinage-cosmique-BC/544483017/

Ville: Victoria

Unité organisationnelle: Herzberg, Astronomie et Astrophysique

Classification:  AR

Durée de l’emploi: Durée déterminée

Durée: 2 ans

Exigences linguistiques: Anglais

Les avantages du CNRC

De grands esprits. Un seul but. La prospérité du Canada.

Au Conseil national de recherches du Canada (CNRC) — le plus grand organisme de recherche du gouvernement du Canada —, nous stimulons l’innovation industrielle, l’avancement du savoir et le développement technologique. Chaque année, nous collaborons avec quelque 70 collèges, universités et hôpitaux, contribuons aux projets de plus de 800 entreprises et offrons un soutien financier et des conseils à plus de 8 000 petites et moyennes entreprises (PME).

Nous réunissons les esprits les plus brillants afin d’avoir une incidence tangible sur la vie des gens du Canada et d’ailleurs. Il ne nous manque que vous. Créez des retombées percutantes en mettant à profit vos compétences et votre talent créateur.

Au CNRC, nous savons que la diversité favorise l’excellence en recherche et en innovation. Nous sommes déterminés à avoir un effectif diversifié et représentatif ainsi qu’un milieu de travail ouvert et inclusif, et nous souhaitons contribuer à faire en sorte que le système d’innovation canadien abonde dans le même sens.

Le CNRC invite toutes les personnes qualifiées à poser leur candidature et encourage celles-ci à s’auto-déclarer (s’il y a lieu) comme appartenant à l’un ou l’autre des groupes désignés d’équité en matière d’emploi : femmes, minorités visibles, Autochtones et personnes handicapées.

Veuillez nous faire part de toute mesure d’adaptation nécessaire à une évaluation juste et équitable. Ces mesures seront mises à votre disposition si votre candidature est retenue pour une évaluation subséquente. Sachez que les renseignements que vous nous fournirez à cet égard seront traités de façon confidentielle.

Le programme

Le programme de Stagiaires de recherche postdoctorale du CNRC offre un accès à des installations uniques de classe mondiale, ainsi que la possibilité de travailler au côté d’équipes multidisciplinaires qui regroupent des chercheurs et des techniciens de haut calibre dans le cadre de projets de grande importance pour le Canada. Les stagiaires effectueront des activités de recherche et développement portant sur des projets innovateurs offrant des opportunités de développement de carrière (par l’entremise de publications et/ou d’interactions avec l’industrie). Les stagiaires travailleront dans un laboratoire sous la supervision d’un chercheur du CNRC.

Les stagiaires reçoivent normalement une offre d’emploi d’une durée déterminé au Conseil national de recherches du Canada. Ils obtiennent le salaire et les avantages consentis aux agents de recherches. Le salaire, dont le montant sera établi en fonction de l’expérience de la personne choisie, est imposable et assujetti à d’autres prélèvements. À titre indicatif, le salaire de base versé aux nouveaux titulaires de doctorat est de 73 133 $. De plus, les stagiaires auront droit à un fonds de voyage pour les aider à atteindre les objectifs de leur travail.

Titre du projet

Préciser la chimie de notre voisinage cosmique et des satellites de la Voie lactée avec GRACES et GHOST

Votre défi

Le CNRC est à la recherche d’un ou d’une stagiaire de recherche postdoctorale pour diriger les travaux sur l’évolution chimique de la Voie lactée et de ses galaxies naines à partir de nouveaux jeux de données spectroscopiques à haute résolution. La personne retenue travaillera avec Alan McConnachie et son équipe, au CNRC, en étroite collaboration avec le groupe de la professeure Kim Venn, de l’Université de Victoria. Les deux chercheurs pilotent conjointement un nouveau et ambitieux programme qui disposera de 200 heures de données avec le spectrographe à haute résolution GHOST de l’observatoire Gemini, lequel entrera bientôt en fonction et ciblera les étoiles des galaxies naines de la Voie lactée pauvres en métal. Le programme mettra en relief les capacités uniques du GHOST, notamment une extrême sensibilité à haut débit aux bleus (≤400 nm) ainsi que la couverture d’une très grande largeur de bande (360 – 1 000 nm) en un seul passage à haute résolution spectrale (R~55 000). Au nombre des grands objectifs scientifiques figurent la recherche de galaxies à processus r extrême et l’élucidation de leur nature, de même qu’un recensement chimique complet des astres modérément brillants dans les galaxies naines de la Voie lactée visibles de l’hémisphère austral. Le candidat choisi analysera d’abord les données spectroscopiques connexes au moyen du système d’accès à distance GRACES de l’observatoire avant de passer aux données du GHOST une fois qu’elles seront disponibles.

Études

 Doctorat en astronomie, en astrophysique ou dans un domaine connexe.

Pour plus de renseignements sur les certificats et diplômes obtenus à l’étranger, veuillez consulter Équivalence des diplômes

Expérience

Excellence manifeste en recherche dans les études d’observation sur les populations d’étoiles résolues. Une expérience dans la synthèse et l’analyse des données spectroscopiques sur les étoiles est hautement souhaitable, tout comme dans l’analyse de l’atmosphère des modèles stellaires et le transfert par rayonnement.

Condition d’emploi

Cote de fiabilité

Qui peut postuler?

  • Les stagiaires reçoivent normalement une offre d’emploi de deux ans conditionnel à l’obtention de progrès satisfaisants durant la première année.
  • Les candidat(e)s ayant obtenu un doctorat (ou l’équivalent) au cours des 3 dernières années (ce dernier doit avoir été obtenu le ou après le 1er juillet 2018) ou prévoyant l’obtenir dans les 6 mois suivants leur nomination.
  • Les stagiaires travailleront dans un laboratoire sous la supervision d’un chercheur du CNRC.

Bien que la préférence soit accordée aux citoyens canadiens et aux résidents permanents, les bourses de stagiaires de recherche postdoctorale sont également disponibles aux ressortissants de tous les pays. Cependant, l’offre d’une bourse des stagiaires de recherche postdoctorale ne donne pas aux ressortissants étrangers le statut de résident permanent du Canada. Les candidats étrangers devraient demander le statut de non-immigrant (c.-à-d. le statut temporaire) et un visa d’emploi. Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec le Haut-commissariat du Canada, l’ambassade ou le consulat canadien le plus près de vous.

Pour postuler

Afin d’être considéré pour le programme. Prenez note que vous devez absolument annexer les documents requis, selon la liste ci-dessous afin de rendre votre demande active. Si vous ne fournissez pas les documents requis avec votre demande, celle-ci sera exclue du système de recherches.

  • Curriculum vitae
  • Une déclaration d’intérêt envers le projet. (au maximum une page)
  • Relevé de notes de votre Doctorat. Noter qu’un relevé de notes non-officiel est acceptable.
  • Liste de vos publications

Lorsque vous soumettez votre demande, veuillez inclure les documents requis dans les champs prévus à cet effet soit : «Résultats d’évaluation de langue seconde» ou «Autres pièces jointes»

De plus, les candidats qui répondent le mieux aux exigences du poste seront invités à fournir trois lettres de recommandation à une étape ultérieure du concours.

Réinstallation

L’aide à la réinstallation sera déterminée conformément à la directive sur la réinstallation du CNRC.

Échelle de traitement

De 56,374$ à 159,364$ par année.

Le programme de stagiaires de recherche postdoctorale du CNRC (AR) est unique au CNRC. Cela entre dans le système de classification des AR/ACR, qui utilise un système de classification fondé sur la personne plutôt que le système de classification plus commun axé sur les tâches. Les candidats sont rémunérés en fonction de leur expertise, de leur compétence, de leurs résultats et de l’incidence de leur expérience de travail antérieure.

Remarques

  • Les employés du CNRC bénéficient d’une vaste gamme d’avantages qui incluent des régimes complets d’assurance médicale et dentaire, de pension et d’assurance ainsi que des congés annuels et autres.
  • Bien que la préférence soit accordée aux citoyens canadiens et aux résidents permanents, les bourses des stagiaires de recherche postdoctorale sont également disponibles aux ressortissants de tous les pays. Veuillez inclure des renseignements à cet égard dans votre demande.
  • Le ou la titulaire doit en tout temps respecter les mesures de sécurité au travail.
  • Nous remercions toutes les personnes qui postuleront, mais nous ne communiquerons qu’avec celles retenues pour une évaluation subséquente.

S.V.P. envoyez vos questions en incluant le numéro de la demande (11488) à :

Courriel :  NRC.NRCHiring-EmbaucheCNRC.CNRC@nrc-cnrc.gc.ca

Téléphone : 438-455-5335

Date de fermeture: 19 mars 2021 – 23h59 heure de l’Est

Pour plus de renseignements sur les ressources et outils professionnels, consultez les Ressources et outils professionnels

*Si vous occupez actuellement un poste d’une durée déterminée ou indéterminée au CNRC, veuillez poser votre candidature par l’entremise du module Carrières SuccessFactors à partir de votre ordinateur de travail.

Research Associate in Radio Software

City: Penticton

Organizational Unit: Herzberg Astronomy and Astrophysics

Classification: RCO

Tenure: Term

Duration: 2 years with possibility of extension

Language Requirements: English

For more information (English and French) view the poster at link: Additional Information (English & French)

Continue reading

Postdoctoral Position in Astrophysics Instrumentation & Data Analysis at the University of Toronto

The Dunlap Institute for Astronomy and Astrophysics at the University  of Toronto seeks to appoint a postdoctoral researcher to work on  scientific and technical problems related to the TIME instrument, a  millimeter-wave experiment designed to use line intensity mapping to  probe reionization and cosmic star-formation.

The appointee is expected to contribute to the success of the TIME  instrument via design and testing, travel to Kitt Peak for instrument  installation, instrument assembly and operation, preparation of data  analysis pipelines, and/or data analysis. People with skills in  astronomical instrumentation, particularly in the mm-wavelength range,  software development for astronomical instruments, and experience in  Python are all encouraged to apply. If interested, the appointee will  also have an opportunity to work on other projects as well including  CMB-S4 and CCAT-Prime. Application link and further details can be  found here: https://jobregister.aas.org/ad/e51bc7f0

In memoriam: Paul Felenbok

We received with great sadness the news that Paul Felenbok passed away  on Tuesday 22 December 2020, at the age of 84.

Paul was born in Warsaw shortly before WWII and lived as a child in  the ghetto, from which he fled through the sewers with his family in  1943, just before the tragic uprising. He was only 7 at the time, and  lost both his parents during this escape.

He arrived in France in 1946, at the age of 10, and was raised in an  orphanage. He obtained his baccalaureate, then a scholarship to join  the Sorbonne. After a degree in physics and a certificate in fluid  mechanics, he joined Paris Observatory in Meudon. He then spent a year  at the University of Berkeley, after which, on his return to Meudon in  1963, he defended his thesis in theoretical and experimental molecular  physics applied to astronomy. He was then appointed as an astronomer  at Paris Observatory, where he remained until his retirement in 2004.

Paul Felenbok, an expert in spectroscopy, was above all a brilliant  and immensely inventive instrumentalist. Among his many achievements,  we owe him several major advances in spectroscopy and astronomy:

– The visionary development of vacuum UV spectroscopy in the  laboratory in the 1970s, providing data that would become  indispensable for future space missions.

– A new and totally innovative version of Lallemand’s electronographic  camera, the so-called « valve camera », allowing the replacement of  nuclear plates without breaking the vacuum in the cell compartment.  This was an essential development that should have secured a long life  for the electronographic camera, had it not been quickly overriden by  CCD detectors.

– The introduction in France of fibre optics spectroscopy, with in  particular the development in the 1980s of the prototypical mobile  ISIS spectrograph, and in the 90s of the MEFOS fibre positioner and  FUEGOS project at ESO.

He also largely inspired and supported the development of the MUSICOS  multi-site spectroscopy network and participated in the development of  the CFHT, in particular with the MOS-SIS spectrograph.

Always keen to pass on his knowledge and experience, as witnessed by  the many students he has trained and for whom he has worked  tirelessly, he also attached great importance to the contact with the  public, as he demonstrated on many occasions, e.g. by running the  public relation unit (UNICOM) of Paris Observatory at the beginning of  the 2000s.

The development of astronomy in the French Alps village of St-Véran is  yet another of his great achievements. In the late 1960s, he spotted  the remarkable astronomical qualities of the Château-Renard site above  St-Véran, considered for a time to host the planned 3.60m telescope.  He managed to build there a small observatory housing a solar  coronagraph, which was operated for half a dozen years. Paul then  obtained that this observatory be made available to amateur  astronomers who have now been using it for nearly 30 years, and then  to have it completely renovated. He then developed « la Maison du  Soleil (House of the Sun) », in the village of St-Véran, a public  centre which houses, among other experiments, the very high-resolution  spectrograph Sharmor on loan from Paris Observatory.

With Paul, the astronomical community is losing a great astronomer. He  was an extraordinary man, with a sparkling intelligence, swarming with  ideas. He was also a leader, a go-getter, solid, pragmatic, quick and  direct. His passion and enthusiasm for astronomy and instrumentation  were communicative. He was at the same time a profoundly good man,  humane, generous, always ready to listen, always dedicated to others.

Paul had managed to overcome his tragic childhood, which he almost  never spoke of, to build himself an extraordinarily human and  endearing personality. Only a few years ago, convinced by his daughter  Véronique, had he finally agreed to entrust his memories to a writer  and director, David Lescot. This resulted in a deeply moving play,  « Ceux qui restent (Those who remain) ».

All our saddened thoughts go out to his wife Betty and their two  daughters Véronique and Isabelle and their families.

Call for nominations for Honorary IAU Members

The International Astronomical Union (IAU) has initiated a relatively  new category of membership called « IAU Honorary Members ».  Details  about this category can be found at https://www.iau.org/news/announcements/detail/ann20035/ and https://www.iau.org/administration/statutes_rules/working_rules/

In brief, Honorary Members would be individuals who are not  professional astronomers and do not qualify as ordinary IAU members,  but they have substantially contributed to the development of  astronomical research in their country.  According to the IAU General  Secretary, these individuals would have « significantly contributed to  the progress of astronomy. This includes training, education,  communication, etc. »

Only **ONE PERSON per year** can be nominated by the Canadian National  Committee (CNC) of the IAU.  The CNC is the CASCA Board of Directors.

This announcement is a call for nominations (or self-nominations) for  Honorary IAU members.

**BY FEBRUARY 1, 2021**, please send (or arrange to have sent):

1. The CV of the nominee.
2. Two letters of recommendation outlining why the nominee should  become the Canadian Honorary Member nominee.

Send this information to:
secretary@casca.ca
with the subject line:
IAU Honorary Membership Application (followed by the name of the candidate)