Étude sur le financement des programmes gradués en Astronomie dans les Universités du Canada

Au total, les universités du Canada offrent environ 20 programmes gradués en astronomie. Chaque institution a différents frais de scolarité et différentes règles pour le financement des étudiants gradués. Plus important encore, les différents programmes sont offerts dans des villes pour lesquelles le coût de la vie varie grandement. Les étudiants gradués ne sont généralement pas membre d’un syndicat en ce qui concerne leurs travaux de recherche (bien qu’ils puissent être membre d’un syndicat due à leur tâche d’enseignement). Cela implique qu’ils ne sont pas membres d’une organisation qui peut les tenir informés de la situation d’autres étudiants gradués ailleurs. De plus, comme les étudiants gradués ne passent guère plus de quelques années au même endroit, l’information acquise tend à être perdue. La présente étude est le résultat de ce manque d’information.

L’étude elle-même comprend l’information sur le financement des étudiants gradués en astronomie de 15 institutions. Le coût de la vie pour chacune des villes universitaires est obtenu du site web Numbeo, une base de données remplie par le public comprenant des centaines de participants dans chaque ville. Les références et de plus amples détails sont inclus dans l’étude.

La présente étude tente d’être plus complète que celles qui ont précédées en regardant les détails des différentes dépenses des étudiants dans chacune des institution. Les catégories incluses sont:
-Frais de scolarité temps-plein*
-Frais afférents temps-plein*
-Transport en commun
-Logement
-Internet
-Nourriture
-Loisirs

* Les frais inclus sont valides pour les étudiants à temps-plein débutant leur programme. Des réductions de frais peuvent s’appliquer après un nombre prédéterminé de paiements ou au moment de la rédaction de la thèse selon l’institution. Les frais réduis et les totaux des programmes seront inclus lorsque l’information aura été compilée.

Une note sur les frais de scolarité pour les étudiants internationaux est incluse lorsque disponible. Une section est dédiée aux frais afférents puisqu’ils varient beaucoup. Le transport en commun est inclus avec les frais de scolarité dans la plupart des universités mais s’élève tout de même à 500-1000$ annuellement lorsque ce n’est pas le cas. Pour chaque ville, un interval est donné pour le coût de logement. La valeur minimale représente une personne vivant en dehors du centre-ville avec 2 colocataires alors que la valeur maximale correspond à une personne vivant seule au coeur de la ville. Les dépenses liées à l’internet, la nourriture et les loisirs sont basées sur un estimé conservateur détaillé dans l’étude. Trois scénarios sont considérés en combinant toutes les catégories. Comme le logement est la plus grande dépense, les scénarios sont basés sur les valeurs minimales, maximales et moyenne des coûts de logement. La valeur moyenne obtenue est généralement en bon accord avec le cas d’une personne vivant seule en dehors du coeur de la ville ou d’une personne vivant au coeur de la ville avec 2 colocataires. Une mesure du revenu disponible est ensuite obtenues en combinant revenus et dépenses.

Bien que la première page du rapport ne résume la situation que pour les étudiants vivant avec le salaire minimum garanti dans un scénario moyen de dépenses, plus de détails sont disponibles pour chaque institutions dans les pages suivantes. Nombre d’heures d’enseignement (et salaire inclus), combien une tâche additionnelle d’enseignement rapporte (et revenu disponible associé) et revenu avec une bourse du CRSNG (avec revenu disponible associé) sont détaillés pour la plupart des institutions.

Construire un portrait complet du financement des études gradués est très complexe, surtout lorsque fait sur une base volontaire comme dans le cas de la présente étude. Le lecteur doit garder à l’esprit les limitations de l’étude. Par exemple, la distribution des salaires autour du salaire minimum garanti et la disponibilité de bourses (CRSNG ou autres) ne sont pas inclus. Les étudiants doivent aussi inclure d’autres aspects lors du choix de l’université où ils entreprendrons un programme gradué comme: les sujets de recherche, l’excellence et la réputation de l’institution et des chercheurs, la disponibilité de superviseurs, le succès d’anciens étudiants, etc.

Il est de l’avis du Comité des Étudiants Gradués que cette étude devrait être tenue à jour et amélioré. Il est aussi clair que le financement minimum varie beaucoup à travers le Canada. Malgré que le financement moyen puisse donner une différente impression, une fraction importante des étudiants gradués doivent vivre avec le financement minimum. Ne pas avoir assez d’argent pour joindre les deux bouts peut être une grande source de stress. Cela à aussi pour effet d’exclure des étudiants qui pourrait être capable de contribuer à la recherche mais qui ne peuvent tout simplement pas se le permettre ou qui sont trop stressés par leur finances pour faire du bon travail.

Vous pouvez accéder au document ici.

Merci à tous les étudiants gradués, directeurs et directrices de programmes gradués et autres membres des divers départements qui ont fournis l’information nécessaire à cette étude. Un merci spécial à Lisa Glass et Hannah Broekhoven- Fiene pour leur aide.

Pour tous commentaires, questions ou une demande de modification, veuillez contacter:

Sébastien Lavoie
Université de Victoria
slavoie at uvic.ca

 

——————————————————–
Ce travail a été inspiré par une compilation précédente réalisée par Lisa Glass au cours de son doctorat à UVic. Les documents originaux sont disponibles ci-dessous. Veuillez noter que l’interprétation des documents produits par Lisa s’applique seulement à UVic.

2006: données
2010: données et rapport

 

Les commentaires sont fermés.