NRC Herzberg News / Nouvelles du CNRC Herzberg

From/de Dennis Crabtree (NRC-Herzberg)
Avec l’apport de/With contributions from Chris Willott

(Cassiopeia – Summer/été 2017)

La version française suit

These reports will appear in each issue of E-Cass with the goal of informing the Canadian astronomical community on the activities at NRC Herzberg.

Feedback is welcome from community members about how NRC Herzberg is doing in fulfilling our mandate to “operate and administer any astronomical observatories established or maintained by the Government of Canada” (NRC Act).

Canadian Time Allocation Committee (CanTAC)

CanTAC met in May to discuss and rank CFHT and Gemini proposals for semester 2017B. The meeting was hosted by Stanimir Metchev at Western. The CanTAC SuperChair for this meeting was Ingrid Starirs (UBC), while the Galactic panel chair was Stanimir Metchev (Western) and the Extragalactic panel chair was Eric Steinbring (NRC Herzberg). Dennis Crabtree continues to serve as the technical secretary.

The full list of CanTAC members for the May meeting was:

Galactic Extragalactic
Laurent Drissen (Laval) Peter Capak (Caltech)
Christopher Johns-Krull (Rice) Pat Cote (NRC)
Stanimir Metchev (Western) Julie Hlavacek-Larrondo (Montreal)
Els Peeters (Western) Adam Muzzin (York)
Leslie Rogers (Chicago) Eric Steinbring (NRC)
Samar Safi-Harb (Manitoba) Ludo van Waerbake (UBC)

For Semester 2017B CanTAC received 27 CFHT proposals (17 Galactic and 10 Extragalactic) and 36 Gemini proposals (21 Galactic and 15 Extragalactic). The subscription rates were 2.41 for CFHT, 1.91 for Gemini North and 1.90 for Gemini South.

NRC Herzberg commissioned a study of gender systematics in CanTAC grades. CFHT and Gemini proposal grades over 10 recent proposal cycles were analyzed by a social sciences PhD student at Queens under the supervision of Kristine Spekkens. The analysis shows that except for faculty principal investigators (PIs), proposals submitted by female PIs were rated significantly worse than those submitted by male PIs.

To address this issue we will be changing the format of Gemini and CFHT proposals. In the future, all investigators will be listed alphabetically and the PI will not be identified.

JWST Update

This summer the James Webb Space Telescope will undergo its final cryo-vacuum test at Johnson Space Center, Houston. The telescope, including the science instrument module, will be subjected to a range of thermal and optical tests. This 93 day long test program will verify models and performance specifications to ensure that the telescope performs as designed.

At the same time astronomers across the globe are gearing up to prepare JWST science programs. The Director’s Discretionary Early Release Science (DD-ERS) program will use about 500 hours of time early in Cycle 1 to provide example science use cases of a range of instrument modes. This data will have zero proprietary time so prospective users will be well informed of instrument capabilities in advance of the Cycle 2 Call for proposals. The Cycle 1 General Observer Call for proposals is due for release in November this year. This is a significant milestone for the community as they plan proposed JWST observations.

There are many ways to prepare yourself for writing JWST proposals. The Space Telescope Science Institute (STScI) has extensive and increasing documentation. Also available are a set of observation planning tools including the Astronomer’s Proposal Tool (APT), Exposure Time Calculator (ETC) and target visibility tools. This fall the Canadian JWST team, led by PI Rene Doyon, will organise several events aimed at Canadian JWST users including university visits and webinars. The recent announcement at the CASCA meeting in Edmonton of science support funding for JWST users from the Canadian Space Agency is very welcome and will allow the Canadian community to get the most science out of our national investment in the facility.

JWST will be launched into a halo orbit around L2 on an Ariane V rocket in October 2018.

JWST being prepared for cryo-vacuum testing in the Apollo era Chamber A at Johnson Space Center, Houston. NASA (Chris Gunn)

JWST being prepared for cryo-vacuum testing in the Apollo era Chamber A at Johnson Space Center, Houston. NASA (Chris Gunn)



Les rubriques qui suivent reviendront dans chaque numéro du bulletin et ont pour but de tenir les astronomes canadiens au courant des activités de CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique.

Les commentaires des astronomes sur la manière dont CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique s’acquitte de sa mission, c’est-à-dire « assurer le fonctionnement et la gestion des observatoires astronomiques mis sur pied ou exploités par l’État canadien » (Loi sur le CNRC), sont les bienvenus.

Comité canadien d’attribution du temps d’observation (CanTAC)

Les membres du CanTAC se sont entretenus en mai afin d’examiner et d’ordonner les demandes du semestre 2017B se rapportant aux observatoires CFHT et Gemini. Stanimir Metchef, de l’Université Western, était l’hôte de la rencontre. Ingrid Starirs (UBC) a agi à titre de super-présidente à l’occasion, Stanimir Metchev (Université Western) présidant le Groupe galactique et Eric Steinbring (CNRC Herzberg), le Groupe extragalactique. Dennis Crabtree continue de servir de secrétaire technique au Comité.

La liste complète des membres du CanTAC qui ont assisté à la réunion de mai est la suivante :

Groupe galactique Groupe extragalactique
Laurent Drissen (Laval) Peter Capak (Caltech)
Christopher Johns-Krull (Rice) Pat Cote (NRC)
Stanimir Metchev (Western) Julie Hlavacek-Larrondo (Montreal)
Els Peeters (Western) Adam Muzzin (York)
Leslie Rogers (Chicago) Eric Steinbring (NRC)
Samar Safi-Harb (Manitoba) Ludo van Waerbake (UBC)

Le CanTAC a reçu 27 demandes pour le CFHT (17 du Groupe galactique et 10 du Groupe extragalactique) ainsi que 36 demandes pour l’observatoire Gemini (21 du Groupe galactique et 15 du Groupe extragalactique), pour le semestre 2017 B. Les taux d’adhésion se chiffraient à 2,41 pour le CFHT, à 1,91 pour Gemini Nord et à 1,90 pour Gemini Sud.

Le CNRC Herzberg a commandé une étude sur le temps d’observation octroyé par le CanTAC, selon le sexe. Sous la supervision de Kristine Spekkens, un doctorant en sciences sociales de l’Université Queens a examiné les demandes de temps d’observation pour le CFHT et l’observatoire Gemini accordées au cours des dix derniers cycles. L’analyse révèle que, si l’on fait exception des chercheurs principaux (CP) attachés à une faculté, les demandes soumises par les CP de sexe féminin reçoivent une note beaucoup plus basse que les demandes présentées par les CP de l’autre sexe.

Afin d’y remédier, on modifiera le format des demandes pour l’observatoire Gemini et le CFHT. Dorénavant, les chercheurs seront énumérés par ordre alphabétique et le CP ne sera pas identifié.

Nouvelles du JWST

Cet été, le télescope spatial James Webb (JWST) subira ses derniers essais sous vide et sous zéro au Johnson Space Center de Houston. Le télescope et son module d’instruments scientifiques seront soumis à une batterie de tests thermiques et optiques. Le programme d’essais de 93 jours servira à vérifier les modèles ainsi que les spécifications de rendement pour s’assurer que le télescope fonctionne bien de la façon dont il est censé le faire.

Parallèlement, les astronomes du monde entier se préparent en vue des programmes scientifiques du JWST. Ainsi le programme DD-ERS (Director’s Discretionary Early Release Science ou programme discrétionnaire du directeur sur la diffusion hâtive des données) disposera d’environ 500 heures d’observation au début du premier cycle, de manière à illustrer la façon dont les instruments peuvent être utilisés à des fins scientifiques dans divers modes. Puisqu’aucun droit d’exclusivité ne s’applique aux données résultant de ces observations, les utilisateurs auront une bonne idée des capacités des instruments avant que s’amorce le deuxième cycle de demandes de temps d’observation. L’appel à projets pour les observations générales du premier cycle devrait avoir lieu en novembre, cette année. Il s’agit d’un jalon marquant pour les astronomes qui planifient d’utiliser le JWST pour leurs observations.

On peut se préparer de nombreuses façons à la rédaction d’une demande pour le JWST. Ainsi, le Space Telescope Science Institute (STScI) propose une documentation abondante, qui ne cesse d’augmenter. On y trouvera aussi divers outils facilitant la planification des observations, y compris l’APT (Astronomer’s Proposal Tool — outil de rédaction des demandes d’astronomie), l’ETC (Exposure Time Calculator – calculatrice du temps d’exposition) et des aides pour calculer la visibilité de la cible. Cet automne, l’équipe canadienne du JWST, pilotée par René Doyon, organisera plusieurs activités à l’intention des utilisateurs canadiens du JWST, notamment des visites à l’université et des webinaires. L’annonce que l’Agence spatiale canadienne financera les activités scientifiques des utilisateurs du JWST, faite récemment à la réunion de la Société canadienne d’astronomie, à Edmonton, est certainement la bienvenue et permettra aux astronomes canadiens d’exploiter scientifiquement au mieux les sommes que l’État a injectées dans l’installation.

Le JWST sera lancé sur son orbite en halo autour du point de Lagrange L2 au moyen d’une fusée Ariane V, en octobre 2018.

Préparation du JWST en vue des essais sous vide et sous zéro à la chambre A du programme Apollo, au Johnson Space Center de Houston. NASA (Chris Gunn)

Préparation du JWST en vue des essais sous vide et sous zéro à la chambre A du programme Apollo, au Johnson Space Center de Houston. NASA (Chris Gunn)

Bookmark the permalink.

Comments are closed.