Bourse postdoctorale Plaskett (attaché de recherche), CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC)

CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique, Observatoire fédéral d’astrophysique
5071, route West Saanich
Victoria (C.-B.) V9E 2E7
CANADA
Télécopieur : 613-990-1286
Téléphone : 613-949-7685
Demandes par courriel : HRQuestionsRH_CG1@nrc-cnrc.gc.ca.

URL connexes : Offre d’emploi
Vous trouverez de plus amples renseignements au sujet de CNRC Herzberg à ici.
Des renseignements sur le personnel et ses intérêts en recherche se trouvent à ici.
De plus amples renseignements sur la bourse figurent ici.
Date de début visée : Septembre 2017
C’est avec plaisir que le portefeuille CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) annonce la tenue du concours de 2016 pour les titulaires de la bourse postdoctorale Plaskett visant à doter un poste (attaché de recherche) à l’Observatoire fédéral d’astrophysique (OFA) à Victoria, en Colombie-Britannique, au Canada. La personne retenue devra être un candidat exceptionnel, nouvellement titulaire d’un doctorat en astronomie ou en astrophysique et désireux d’exploiter les installations astronomiques gérées par le CNRC ainsi que de participer à des projets de recherche à l’avant-garde en se servant de ces installations.
L’embauche se fera à l’échelle postdoctorale, mais au CNRC, il s’agit en fait d’un poste de scientifique à doter pour une période déterminée et qui comporte l’ensemble des avantages sociaux connexes, notamment des congés de maternité et parentaux payés, des vacances ainsi que des cotisations de retraite cumulatives.
Nous recherchons particulièrement un candidat qui contribuera à l’avancement d’au moins un des domaines de recherche suivants :
• Exoplanètes et disques de débris (détection directe, atmosphères planétaires, évolution dynamique, évolution collisionnelle et composition), par l’utilisation des télescopes jumeaux Gemini, de l’Atacama Large Millimetre Array (ALMA), du télescope spatial Hubble (HST) et du télescope spatial James Webb (JWST), et l’exploitation des données de vastes enquêtes provenant de missions telles que Kepler, Spitzer, Herschel et WISE. La participation à la Campagne de l’imageur de planètes Gemini (GPI – Gemini Planet Imager), qui renferme les volets des exoplanètes et des disques, est possible. Le GPI est également disponible pour les projets liés à l’imageur de planètes dans le cadre du processus général d’allocation de temps;
• Corps célestes situés aux confins du système solaire (processus d’accrétion, distribution des fréquences de tailles, propriétés de la surface, dynamique orbitale, systèmes binaires et exploration à l’aide d’engins spatiaux), par l’utilisation du TCFH, des télescopes Gemini, de l’ALMA, du télescope HST, du télescope Subaru et de la sonde spatiale New Horizons, et la participation éventuelle à l’étude des origines des régions extérieures du Système solaire;
• Processus de formation des étoiles et des planètes (évolution protostellaire, formation d’amas d’étoiles, disques circumstellaires et superamas d’étoiles dans les galaxies extérieures), par l’utilisation de l’ALMA, du VLA Jansky ou d’autres installations, et l’exploitation des résultats découlant des travaux de l’observatoire spatial Herschel, du télescope Spitzer ou des programmes patrimoniaux du TJCM (p. ex., étude de la ceinture de Gould du TJCM);
• Études photométriques et spectroscopiques de la structure et du contenu stellaire de la Voie lactée, du Groupe Local et d’autres galaxies situées à proximité, notamment en ce qui concerne l’ensemble des domaines de recherche liés au vaste secteur de la cosmologie du champ proche;
• Études multilongueur d’onde des galaxies et des amas d’étoiles, ce qui comprend notamment des études de la distance aux galaxies ainsi que de la dynamique et des propriétés structurelles de ces dernières, des trous noirs supermassifs et des noyaux galactiques, et des amas d’étoiles et de la formation des étoiles sur le plan optique, des rayons ultraviolets, du rayonnement infrarouge et des ondes submillimétriques;
• Évolution cosmologique des galaxies, notamment en ce qui concerne les processus physiques comme l’accrétion, les jets, la rétroaction, l’enrichissement métallique, la formation des étoiles, la croissance des trous noirs supermassifs, les regroupements et l’utilisation de lentilles fortes.
Les candidats doivent avoir une expérience de l’observation ou s’intéresser aux théories contraignantes de l’observation.
La personne choisie aura les responsabilités suivantes :
• Effectuer des travaux de recherche nouvelle de façon indépendante et en collaboration avec les membres du personnel de CNRC Herzberg qui se consacrent aux projets correspondant le mieux au domaine d’expertise du titulaire de la bourse;
• Contribuer à l’exploitation scientifique des projets de CNRC Herzberg, en particulier ceux qui nécessitent le recours à l’infrastructure et aux installations astronomiques gérées par CNRC Herzberg, notamment l’ALMA, le TCFH et l’Observatoire Gemini;
• Collaborer avec les astronomes afin de faire évoluer le mandat de CNRC Herzberg visant à fournir des installations astronomiques et des services aux chercheurs canadiens. En particulier, CNRC Herzberg est un concepteur renommé d’instruments pour les télescopes terrestres et spatiaux actuels et futurs (p. ex., ALMA, TCFH, télescopes jumeaux Gemini, télescope JWST, Explorateur spectroscopique du Mauna Kea [MSE], Réseau d’un kilomètre carré [SKA] et Télescope de trente mètres [TMT]), et il assure des services de conservation, de transmission et d’analyse des données scientifiques. Également, CNRC Herzberg héberge les bureaux du Centre canadien de données astronomiques (CCDA), qui possède le réseau d’informatique en nuage du CANFAR ainsi que de vastes archives de données (dont celles propres à l’OFA, au TCFH, au Relevé canadien du plan galactique [RVPG], aux télescopes Gemini, au télescope HST et au TJCM);
• Partager, avec d’autres attachés de recherche au niveau postdoctoral, l’organisation des séries de séminaires hebdomadaires de CNRC Herzberg, qui se déroulent de septembre à avril.
La nomination initiale s’applique pour deux ans, mais cette période peut être prolongée d’une autre année (selon le rendement et la disponibilité des fonds). En plus d’un salaire et d’avantages sociaux très concurrentiels, le titulaire de la bourse Plaskett recevra un soutien en vue de l’observation et des voyages-conférences, il sera remboursé de ses frais de publication d’articles, et il aura accès à une infrastructure et à des ressources de calcul professionnellement gérées.
Les candidats doivent avoir obtenu leur doctorat au cours des cinq dernières années ou l’obtenir d’ici à ce que le poste soit doté. Les demandes d’emploi doivent être soumises d’ici le [insérer la date de clôture ici] conformément au processus décrit à l’adresse URL fournie.
Le CNRC souscrit au principe de l’égalité d’accès à l’emploi.
This information is available in English on the above-mentioned website.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.