Nouvelles du CNRC Herzberg / NRC Herzberg News

By/par Dennis Crabtree (NRC-Herzberg)
avec des contributions de/with contributions from Jim Hesser & Chris Willott

(Cassiopeia – Summer/Été 2015)

The English version follows

Les rubriques qui suivent reviendront dans chaque numéro du bulletin et ont pour but de tenir les astronomes canadiens au courant des activités de CNRC Herzberg.

Les commentaires des astronomes sur la manière dont CNRC Herzberg accomplit sa mission, c’est-à-dire « assurer le fonctionnement et la gestion des observatoires astronomiques mis sur pied ou exploités par l’État canadien » (Loi sur le CNRC), sont les bienvenus.

Généralités

Le 29 mai, Greg Fahlman, gestionnaire principal de CNRC Herzberg, obtenait un doctorat ès sciences honoris causa de l’Université de Lethbridge.

Comme on peut le lire sur le site Web de l’université, M. Fahlman dirige le programme Astronomie et astrophysique à CNRC Herzberg du Conseil national de recherches du Canada, principal centre d’astronomie et d’astrophysique du Canada, depuis 2003. D’abord en tant que directeur général, puis comme gestionnaire principal du programme, il a contribué à raffermir la réputation des installations du CNRC en tant qu’observatoires de calibre mondial consacrés à l’astronomie terrestre et spatiale.

Les efforts déployés par la collectivité pour mettre sur pied une organisation qui soutiendra et facilitera la vulgarisation et l’éducation par un meilleur accès aux installations du CNRC sur la colline de l’observatoire ont franchi un jalon important. En effet, le vendredi 5 juin, le gouvernement de la Colombie-Britannique a approuvé la constitution en société des Friends of the Dominion Astrophysical Society (NR 9385551). Don Moffatt, Ben Dorman et Catriona Johnson avaient amorcé les démarches à l’automne 2013, après la fermeture du Centre de l’univers, épaulés par les membres du Victoria Centre de la SRAC, Dennis Crabtree et Jim Hesser. Les FDAO peuvent désormais élire leur premier conseil d’administration qui rédigera la demande visant à faire reconnaître la société comme un organisme de bienfaisance.

Durant l’AGA de la CASCA, qui s’est déroulée à Hamilton, le prix Peter G. Martin a été décerné à Laura Ferrarese. Ce prix récompense les contributions majeures à la recherche en astronomie d’un astronome canadien ou d’un astronome travaillant au Canada durant les dix à vingt années qui suivent l’obtention de son doctorat. Pour en savoir plus, consultez ce site.

Comité canadien d’attribution du temps d’observation (CanTAC)

Le CanTAC s’est réuni en mai, sous l’égide d’Ingrid Stairs, de l’UCB, pour discuter des projets relatifs au CFHT et aux observatoires Gemini pour le semestre 2015B et les prioriser. La super-présidente du CanTAC pour la réunion était Kristine Spekkens (RMC), alors que le Groupe galactique était présidé par Andrew Cumming (McGill) et le Groupe extragalactique par Scott Chapman (Dalhousie). Dennis Crabtree continue de fournir des services de secrétaire technique au Comité.

Deux membres (Bohlender et Steinbring) n’avaient qu’un seul mandat ce semestre, car deux des futurs membres du CanTAC n’étaient pas disponibles et ne le seront pas avant la prochaine réunion. La liste complète des membres à la réunion de mai est la suivante:

Groupe galactique Groupe extragalactique
David Bohlender (Herzberg) Arif Babul (Victoria)
Andrew Cumming (McGill) Peter Capak (Caltech)
Laurent Drissen (Laval) Scott Chapman (Dalhousie)
Stanimir Metchev (Western) Alan McConnachie (NRC Herzberg)
Leslie Rogers (Caltech) Kristine Spekkens (RMC)
Ingrid Stairs (UBC) Eric Steinbring (Herzberg)
Peter Stetson (Herzberg)

CanTAC a reçu 22 propositions pour le CFHT (6 du Groupe galactique et autant du Groupe extragalactique) plus 34 pour les observatoires Gemini (21 du Groupe galactique et 13 du Groupe extragalactique) pour le semestre 2015B. Au total, les candidats sollicitaient 315 heures d’observation sur le CFHT et 384 pour Gemini. Les taux d’adhésion étaient de 1,34 pour le CFHT, de 1,30 pour Gemini Nord et de 1,00 pour Gemini Sud.

Les pressions exercées par le Groupe extragalactique sur le CFHT se sont atténuées au cours des trois ou quatre derniers semestres, peut-être en raison d’une hausse du temps consacré aux grands programmes d’observation. La faible demande pour le radiotélescope Gemini pourrait aussi découler du fait que les grands programmes ont démarré. Toutefois, dans le cas de Gemini, un autre facteur pourrait intervenir : le faible nombre d’heures d’observation sollicitées en moyenne. La durée moyenne demandée pour le CFHT est de 15,5 heures, contre 11,3 pour Gemini.

En fin de compte, le nombre d’astronomes inscrits aux deux télescopes ne dépasse que légèrement le maximum et les chercheurs ne devraient pas hésiter à soumettre une demande pour l’ensemble des heures d’observation que requiert leur projet.

Astronomie spatiale

JWST

Des ingénieurs du Goddard Space Flight Center de la NASA testent les procédures de nettoyage du miroir du JWST avec de la neige carbonique (Photo de la NASA).

Des ingénieurs du Goddard Space Flight Center de la NASA testent les procédures de nettoyage du miroir du JWST avec de la neige carbonique (Photo de la NASA).

Le télescope spatial James Webb (JWST) est un projet conjoint de la NASA, de l’ASE et de l’ASC. La construction du JWST, son intégration et les essais progressent toujours à un bon rythme, conformément à l’échéancier reformulé en 2011. La date du lancement étant prévue dans un peu plus de trois ans, les activités se multiplient, car on veut s’assurer que tous les éléments seront fonctionnels à la fin de la période de mise en service de six mois. Le premier appel de propositions devrait avoir lieu vers novembre 2017. Par conséquent, les astronomes n’ont pas trop de temps devant eux pour commencer à planifier ce qu’il feront des nouvelles capacités révolutionnaires de ce télescope en vue de résoudre les énigmes scientifiques qui les intriguent.

Le Canada fournira le détecteur de guidage de précision (FGS) ainsi que l’imageur dans le proche infrarouge et spectrographe sans fente (NIRISS). Ces appareils ont été réinstallés dans le module intégré d’instruments scientifiques (ISIM) après remplacement des détecteurs, des réseaux prismés et du moteur des disques de filtres. L’ISIM subit maintenant des essais de vibration et des essais acoustiques, que suivra la phase finale des vérifications sous vide et sous zéro, des essais de rendement et des tests de caractérisation, cet automne. Ensuite, l’ISIM sera intégré à la structure du télescope.



These reports will appear in each issue of Cassiopeia with the goal of informing the Canadian astronomical community on the activities at NRC Herzberg.

Feedback is welcome from community members about how NRC Herzberg is doing in fulfilling our mandate to “operate and administer any astronomical observatories established or maintained by the Government of Canada” (NRC Act).

General News

Greg Fahlman, NRC Herzberg’s General Manager, received the degree of Doctor of Science, honoris causa, from the University of Lethbridge on May 29th.

As stated on the University of Lethbridge’s website, “Since 2003, Fahlman has been a leader at the National Research Council of Canada (NRC) Herzberg Astronomy and Astrophysics, Canada’s top centre for astronomy and astrophysics. First as its director general, and now as general manager of astronomy and astrophysics, he has helped strengthen the NRC’s reputation as a world-class facility for ground- and space-based astronomical observatories.”

A community effort to create an organization to support and encourage public outreach and education based upon access to NRC’s facilities on Observatory Hill has reached an important milestone. On Friday, 5 June, the Province of BC approved the incorporation of Friends of the Dominion Astrophysical Society (NR 9385551). The effort, begun in the fall of 2013 after the closure of the Centre of the Universe, was led by Don Moffatt, Ben Dorman and Catriona Johnson, with input from members of the RASC Victoria Centre, Dennis Crabtree and Jim Hesser. FDAO can now establish its initial board of directors, which will formulate its application for charitable organization status.

During the CASCA AGM in Hamilton, the Peter G. Martin award was presented to Laura Ferrarese. This award recognizes “significant contributions to astronomical research by a Canadian astronomer or an astronomer working in Canada, within 10-20 years of their PhD”. See this site for details.

Canadian Time Allocation Committee (CanTAC) (CanTAC)

CanTAC met in May, hosted by Ingrid Stairs at UBC, to discuss and rank CFHT and Gemini proposals for semester 2015B. The CanTAC SuperChair for this meeting was Kristine Spekkens (RMC), while the Galactic panel chair was Andrew Cumming (McGill) and the Extragalactic panel chair was Scott Chapman (Dalhousie). Dennis Crabtree continues to serve as the technical secretary.

There were two one-term members (Bohlender and Steinbring) for this semester as two future CanTAC members were not available until the next meeting. The full list of CanTAC members for the May meeting is:

Galactic Extragalactic
David Bohlender (Herzberg) Arif Babul (Victoria)
Andrew Cumming (McGill) Peter Capak (Caltech)
Laurent Drissen (Laval) Scott Chapman (Dalhousie)
Stanimir Metchev (Western) Alan McConnachie (NRC Herzberg)
Leslie Rogers (Caltech) Kristine Spekkens (RMC)
Ingrid Stairs (UBC) Eric Steinbring (Herzberg)
Peter Stetson (Herzberg)

For Semester 2015B CanTAC received 22 CFHT proposals (6 Galactic and 6 Extragalactic) and 34 Gemini proposals (21 Galactic and 13 Extragalactic). There was a total of 315 hours requested on CFHT and 384 hours on Gemini. The subscription rates were 1.34 for CFHT, 1.30 for Gemini North and 1.00 for Gemini South.

The extragalactic pressure on CFHT has declined over the past 3 or 4 semesters, possibly due to the increase in the amount of time available for large programs. The low demand on the Gemini size may also be related to the beginning of large programs. However, another factor for Gemini is the small amount of time that is requested on average. The average request on CFHT is for 15.5 hours while the average request on Gemini is for 11.3 hours.

The bottom line is that both telescopes are lightly oversubscribed and researchers should not be hesitant to submit their proposals for the full amount of time required for their project.

Space Astronomy

JWST

Engineers at NASA's Goddard Space Flight Center test procedures for JWST mirror cleaning using carbon dioxide snow.

Engineers at NASA’s Goddard Space Flight Center test procedures for JWST mirror cleaning using carbon dioxide snow. (Picture credit: NASA)

The James Webb Space Telescope (JWST) is a joint project of NASA, ESA and the CSA. Construction, integration and testing of JWST continue to make excellent progress, as per the rebaselined schedule set in 2011. With an expected launch date just over 3 years from now, there is a great deal of activity to make sure that all aspects of the observatory will be functional at the end of the six-month commissioning period. The first call for proposals is expected to be released around November 2017, so it is not too soon for the community to start planning how they will use the revolutionary new capabilities of JWST to solve their science puzzles.

Canada is providing the Fine Guidance Sensor (FGS) and Near-InfraRed Imager and Slitless Spectrograph (NIRISS) to JWST. These instruments have been reinstalled into the Integrated Science Instrument Module (ISIM) after replacement of detectors, grisms and filter wheel motors. The entire ISIM is now undergoing vibe and acoustic testing to be followed by the final phase of cryo-vacuum verification, performance and characterisation testing this coming fall. After that the ISIM will be integrated onto the telescope structure.

Bookmark the permalink.

Comments are closed.