Bourses d’excellence Trottier 2017 pour stagiaires d’été à’iREx

L’Institut de Recherche sur les Exoplanètes (iREx), récemment créé à l’Université de Montréal, regroupe des professeurs, chercheurs et étudiants spécialisés dans la recherche et l’étude des exoplanètes, les corps de faible masse, les étoiles jeunes et les disques proto-planétaires. Les chercheurs de l’iREx sont activement engagés dans une variété de projets scientifiques observationnels, théoriques et instrumentaux. Plus de détails sur la programmation scientifique de l’iREx sont sur le site de http://www.exoplanetes.umontreal.ca/

L’iREx offre des bourses d’excellence à tous les niveaux (BSc, MSc, PhD et postdoctoral). Plus particulièrement, l’iREx ouvre dès maintenant un concours pour des bourses de niveau BSc pour les stages à l’été 2017. D’une durée de quatre mois (mai-août), ces stages constituent une excellente occasion pour les étudiants de se joindre à une équipe dynamique et de s’initier à la recherche de pointe en astrophysique en participant activement à des programmes scientifiques d’avant-garde liés aux exoplanètes et autres thématiques connexes. Les chercheurs disponibles pour superviser des stagiaires cet été sont les professeurs Pierre Bastien (PB), Bjorn Benneke (BB), Nick Cowan (NC), Andrew Cumming (AC), René Doyon (RD), et David Lafrenière (DL) et les chercheurs Jason Rowe (JR), Loïc Albert (LA), Lison Malo (LM), Julien Rameau (JuR) et Lauren Weiss (LW). Des stages dans les thématiques suivantes sont offerts :

– Développement d’algorithmes liés à la recherche d’étoiles jeunes (RD);
– Simulations de données du futur télescope spatial James Webb liées à l’étude des exoplanètes par spectroscopie de transit et par imagerie directe (RD, DL);
– Développement de techniques de photométrie de précision pour observations de transit d’exoplanètes (DL);
– Suivi photométrique de l’activité stellaire d’hôtes d’exoplanètes en transit (DL);
– Étude de l’atmosphère d’exoplanètes par spectroscopie de transit à très haute résolution spectrale (DL);
– Exploration des atmosphères stellaires avec des télescopes spatiaux (NC);
– Études théoriques du rôle des champs magnétiques dans les écoulements atmosphériques des Jupiters chauds (AC);
– Études théoriques des premières étapes de la formation des géantes gazeuses, incluant les gradients de composition (AC);
– Détection et caractérisation d’exoplanètes géantes par imagerie directe depuis le sol et l’espace (JuR, RD, DL);
– Analyse d’images du Télescope Canada-France-Hawaii du relevé sur le nuage moléculaire du Taureau à la recherche d’objets très jeunes de faible masse (>5 Mjup) (LA, RD);
– Recherche d’indices de la présence d’atmosphères planétaires dans des spectres haute résolution d’étoiles qui se trouvent dans des archives (LW, JR);
– Détermination des champs magnétiques d’étoiles de faible masse candidates pour la recherche d’exoplanètes (LM, RD);
– Modélisation de la polarisation de transits d’exoplanètes (PB);
– Caractérisation de l’atmosphère d’une Jupiter chaude intrigante grâce à des spectres haute résolution obtenus avec les télescopes Keck de 10 mètres (BB);
– Détection et confirmation de nouvelles exoplanètes avec les télescopes spatiaux Kepler et Spitzer, qui pourront être caractérisées avec le télescope spatial James Webb (BB).

Les stagiaires pourraient aussi participer à une ou plusieurs mission(s) d’observation à l’Observatoire du Mont-Mégantic durant l’été. La bourse, au montant de 3 000 $, peut être cumulée avec celle du CRSNG (BPRC) pour un montant total de 7 500 $. Pour les étudiants non boursiers du CRSNG, les professeurs s’engagent à compléter la bourse iREx pour un montant total de 6 000 $. Tout étudiant inscrit dans une université canadienne dans un programme menant à l’obtention d’un diplôme de baccalauréat en physique ou en astronomie est éligible aux bourses. Le stage doit avoir lieu à l’Université de Montréal ou à l’Université McGill. Pour l’été 2017, cinq bourses d’excellence Trottier de niveau BSc seront attribuées.

Les candidats intéressés sont invités à soumettre un curriculum vitae, un relevé de notes ainsi qu’une courte lettre de présentation (au plus quelques paragraphes) expliquant leurs motivations à obtenir ce stage et leurs préférences parmi les thématiques proposées pour les stages. Les dossiers doivent être soumis électroniquement à l’adresse suivante : irex@astro.umontreal.ca au plus tard le 15 décembre 2016. Les résultats seront communiqués vers la fin du mois de janvier.

La médaille d’or Harvey B. Richer pour recherche en début de carrière astronomique

C’est avec le grand plaisir que la Société Canadienne d’Astronomie / Canadian Astronomical Society annonce un nouveau prix: la médaille d’or Harvey B. Richer pour recherche en début de carrière astronomique.

La médaille Richer est établie grâce à un généreux don du professeur Harvey B. Richer.

La médaille Richer sera remise à chaque année impaire pour reconnaître des contributions majeures d’un chercheur en astrophysique en début de carrière.

Le candidat sera un membre de la CASCA, et un astronome canadien ou un astronome travaillant au Canada. Le candidat aura normalement obtenu son doctorat dix ans ou moins avant sa nomination; dans certains cas, une absence d’un maximum de deux années (e.g. congé parental ou médical) sera aussi acceptable.

Les nominations pour la médaille Richer 2017 peuvent être soumises jusqu’au 15 janvier 2017. On peut trouver plus d’informations sur la  médaille Richer à la page suivante: https://casca.ca/?page_id=7917

La première médaille Richer sera présentée au congrès annuel de la CASCA à Edmonton en mai 2017.

Ingénieur(e) en instrumentation, antenne radio, CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC)

Ingénieur(e) en instrumentation, antenne radio, CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC)

CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique, Observatoire fédéral d’astrophysique

5071, chemin West Saanich

Victoria (Colombie-Britannique) V9E 2E7

CANADA

Télécopieur : 613-990-1286

Téléphone : 613-949-7685

Questions par courriel : HRQuestionsRH_CG1@nrc-cnrc.gc.ca.

Adresses URL pertinentes : http://www.nrc-cnrc.gc.ca/careers/jobpost.nsf/FrenchAll/32691F54B52075D08525803C00517332.

Pour en savoir plus sur CNRC Herzberg, consultez le http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/rd/isn/index.html.

Des renseignements sur le personnel du CNRC Herzberg et sur l’objet de ses recherches se trouvent au http://bit.ly/2aoT8tf.

Le portefeuille Astronomie et astrophysique Herzberg du CNRC désire embaucher une personne dynamique et motivée au poste d’ingénieur(e) en instrumentation spécialisé(e) dans les antennes radio en vue d’appuyer le groupe d’instrumentation millimétrique de CNRC Herzberg. Ce groupe, dont les locaux se situent à Victoria, en Colombie-Britannique, est intégré au programme Technologies d’astronomie de CNRC Herzberg. Les principaux objectifs du groupe visent la conception, la construction, l’essai et la mise en service de détecteurs, de composants et d’instruments scientifiques de pointe pour la communauté astronomique canadienne dans le domaine de l’astronomie des longueurs d’onde centimétriques et (sous)millimétriques. Le groupe participe à la mise sur pied d’installations internationales d’astronomie, telles que le télescope Atacama Largem Millimetre Array (ALMA), le Réseau d’un kilomètre carré (Square Kilometre Array), l’observatoire MeerKAT et le grand réseau d’antennes de prochaine génération (Very Large Array).

Il s’agit d’un poste d’une durée déterminée assorti de nombreux avantages sociaux correspondants, notamment des congés de maternité et parentaux, des vacances et les cotisations de retraite cumulatives.

Les personnes intéressées doivent posséder un baccalauréat en génie, en physique appliquée ou en physique technique. Elles doivent soumettre leur demande au plus tard le 25 novembre 2016 en suivant la démarche expliquée à l’adresse URL indiquée.

Le CNRC souscrit au principe de l’équité en matière d’emploi.

This information is provided in English on the website identified above.