D’associé de recherche (JWST instrument scientist) en astrophysique expérimentale

La revue des candidatures commencera le 1er avril 2015.

Le poste offert, d’associé de recherche (JWST instrument scientist) en astrophysique expérimentale, est un poste à cheval entre l’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM) et l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx). L’OMM est un des leaders canadiens dans le développement de l’instrumentation pour les télescopes sur Terre et dans l’espace. L’iREx, quand à lui, regroupe les meilleurs chercheurs et leurs étudiants afin de tirer pleinement profit des grands projets observationnels en cours ou à venir, avec l’objectif ultime de trouver de la vie ailleurs.

Le concours ouvert propose donc de combler un poste d’associé de recherche pour contribuer au développement de l’instrument FGS/NIRISS – Fine Guidance Sensor/Near-Infrared Imager and Slitless Spectrograph, l’instrument construit par le Canada pour le télescope spatial James Webb (JWST), et financé par l’Agence Spatiale Canadienne.

Le candidat choisi travaillera depuis l’Université de Montréal et jouera un rôle de leader – 80% de ses tâches – dans le développement de l’instrument NIRISS et plus spécifiquement dans le développement des logiciels d’analyse, de réduction de données et des outils de simulations. Le candidat doit aussi posséder un solide expérience dans le domaine de la recherche sur les exoplanètes. 20% de son temps sera consacré à la recherche dans ce domaine particulier.

Les candidats doivent posséder un diplôme universitaire de doctorat en physique avec une très grande expérience dans le développement de logiciels complexes d’analyse et de réduction de données dans le domaine de l’astronomie. La durée du contrat est de 2 années, renouvelable d’année en année au regard de la disponibilité des fonds.

La date d’entrée en fonction est prévue aussitôt que le 1 mai 2015. Les émoluments seront calculés en fonction de l’expérience et compétitifs avec les autres centres de recherches internationaux. La revue des candidatures commencera le 1er avril 2015.

Toute personne qui désire déposer sa candidature doit faire parvenir par courriel, son curriculum vitae, une liste de publication, et un descriptif des activités de recherche présentes et envisagées ainsi qu’une lettre de présentation. Les candidats doivent également demander à trois (3) personnes de faire parvenir une lettre de recommandation à l’intention du professeur René Doyon à l’adresse suivante : irex@astro.umontreal.ca

Lien vers l’annonce de l’UdeM : http://www.carrieres.umontreal.ca/documents/offre_emploi_tous/FS150211.pdf

Dunlap Institute Summer School

Deadline: 10 April 2015.

Dunlap Institute
University of Toronto

Toronto, Ontario, Canada
26 – 31 July 2015

The fourth annual Dunlap Institute Summer School is a unique opportunity for students interested in astronomical instrumentation and the discoveries instrumentation makes possible.

The school includes both lecture and laboratory activities and is intended for students who have finished at least the 3rd year of an undergraduate program or are in the early years of a graduate program, and have a background in astronomy, physics, or engineering.

Students will:

• Learn basic principles of optical, infrared and radio instrumentation
• Learn how detectors and spectrographs work
• Take part in a hands-on Fourier Transform Spectrometer lab
• Work with students from around the world
• Learn what a career in instrumentation would be like
• Learn from international leaders in the field of astronomical instrumentation
• Attend professional development sessions, including one on encouraging diversity in astronomy

Registration Fee (without waiver): $500.00

Travel subsidies and registration fee waivers available.
Applications and travel subsidy deadline: 10 April 2015

For details and to apply: dunlap.utoronto.ca/summer-school

Instructors will include Dunlap postdocs and faculty, and leading instrumentation and observational astronomers from Canada and the U.S. Visit our website for a list of confirmed instructors as it is updated.

POSTDOCTORAL FELLOW – University of Manitoba

Review of materials begins February 1, 2015.

The Department of Physics and Astronomy at the University of Manitoba invites applications for a Postdoctoral Fellow working with Professors Stefi Baum and Chris O’Dea on multi-wavelength observational studies of Active Galactic Nuclei and/or Clusters of Galaxies.

Candidates must hold a Ph.D. degree in astronomy, physics, or a related subject by the appointment start. The initial appointment will be for one year, renewable for a second and third year upon mutual agreement and availability of funding. The starting date is negotiable between the summer and early fall.

Applicants should submit a cover letter, CV, publication list, and a statement of research interests. Three letters of reference should also be submitted. All information should be emailed to Christopher.O’Dea@umanitoba.ca. Review of materials will begin February 1, 2015.

Winnipeg is the largest city in the Province of Manitoba. The city has a rich cultural environment, including symphony, opera, dance, theatre, and ethnic festivals. The region provides ample opportunities for outdoor recreation in all seasons. Learn more about Winnipeg at: http://www.winnipeg.ca/interhom/

The University of Manitoba is strongly committed to diversity within its community and especially welcomes applications from qualified women and men, visible minority group members, Aboriginal peoples, persons with disabilities, and persons of all sexual orientations and genders. All qualified candidates are encouraged to apply; however, Canadians and permanent residents will be given priority.

Application materials, including letters of reference, will be handled in accordance with the protection of privacy provisions of “The Freedom of Information and Protection of Privacy Act” (Manitoba). Please note that your curriculum vitae may be provided to participating members of the search process.

For more information on this and other opportunities, please visit: umanitoba.ca/employment

 

Postdoctoral Position in Galaxy Clusters and Galaxy Evolution

Due by January 9, 2015.

Applications are invited for a postdoctoral position in the areas of high-redshift galaxy clusters and galaxy evolution at the Department of Astronomy and Astrophysics (DAA), University of Toronto. The successful candidate will work with Prof. Howard Yee and key team members (e.g., M. Balogh, U.Waterloo; A. Muzzin, Cambridge) on the analysis of high-redshift galaxy cluster observations from the GOREEN (Gemini Observations of Galaxies in Early Rich Environments) project.  GOGREEN is an ongoing Gemini Large Program which will obtain optical spectroscopy on hundreds of cluster members at z>1. The candidate is also expected to lead deep multi-band imaging observations to support this program. Additional scientific projects using data from the SpARCS and GCLASS surveys are also available, and the candidate will be encouraged to pursue his/her own research in related areas.  The position requires a PhD in astronomy/astrophysics. Expertise in optical/IR imaging and/or spectroscopic
data is required. The initial appointment is for two years, renewable for a third depending on performance.

The DAA has strong ties to the recently-found Dunlap Institute for Astronomy and Astrophysics and CITA.  The successful candidate will have access to Canadian national facilities such as CFHT and Gemini on a competitive basis.

Applicants should provide a cover letter, a CV, and a summary of research interests and accomplishments (3 pages maximum), and arrange to have three letters of reference sent to the above address, by January 9, 2015. Only electronic applications (in pdf files) are accepted.

McGill Space Institute Coordinator

Deadline is January 30, 2015.

McGill University has recently created the McGill Space Institute (msi.mcgill.ca) and requires a dynamic, outgoing individual to coordinate internal centre interactions and events, workshops, do administration including assistance with grant applications, reports and logistics, as well as organizing outreach events and initiatives for the McGill community and the general public.  The successful candidate with have a PhD in a field related to astrophysics, planetary science or astrobiology, and will be granted 25% of their time to work on research of direct relevance to cosmology, astrophysics, planetary science, or astrobiology.  Excellent communication skills are required; ability to communicate effectively in French is a strong asset.   Experience in outreach at all levels is also a strong asset. The position is for 2 years, with renewal by mutual agreement and contingent on funding.  Salary will be commensurate with experience.

Please email a CV, a 1-page written statement of interest, and names and contact information of 3 references, bundled into a single pdf file, to: vkaspi@physics.mcgill.ca.

The deadline for applications is January 30, 2015.

All qualified applicants are encouraged to apply; however, in accordance with Canadian immigration requirements, Canadians and permanent residents will be given priority.

Stage postdoctoral en astrophysique à l’Université de Montréal

Prière de faire parvenir avant le 1er avril 2015.

Le Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ) offre un stage postdoctoral en astrophysique à l’Université de Montréal (Québec, Canada). Le CRAQ est un organisme interuniversitaire regroupant les astrophysiciens de l’Université de Montréal, de l’Université Laval, de l’Université McGill et de l’Université Bishop’s. Les candidats devront œuvrer dans un domaine de l’astrophysique rejoignant les intérêts de recherche des professeurs du groupe d’astronomie de l’Université de Montréal, qui incluent l’astrophysique stellaire, les exoplanètes, la physique solaire, les trous noirs, l’astronomie extragalactique et l’instrumentation astronomique (voir http://craq-astro.ca pour des informations additionnelles). Le candidat doit posséder un Ph.D. en physique ou en astronomie.

Les candidats possédant l’expérience requise sont encouragés à postuler. Prière de faire parvenir avant le 1er avril 2015 votre CV, une description de vos projets de recherche, une lettre de présentation ainsi que les coordonnées de deux répondants (incluant les adresses courriel) au soin de Dr. Pierre Bergeron (bergeron@astro.umontreal.ca). Le poste est ouvert dès le 1er septembre 2015 et doit être comblé avant le 1er janvier 2016. La durée du stage est de deux ans avec un prolongement possible d’un an.

2015 U de T Programme de recherche de premier cycle d’été

Date limite des candidatures est le 30 Janvier 2014.

La troisième édition du Programme d’été de Recherche pour premier cycle Summer Undergraduate Research Program (SURP) en Astronomie et Astrophysique, à l’Université de Toronto est une chance unique offerte aux étudiants pour préparer leur carrière dans le domaine de la recherche scientifique.

Pendant le programme de 16 semaines, les étudiants pourront:

• Acquérir de l’expérience en vue d’une carrière en recherche scientifique, en conduisant un projet relié à la recherche effectuée à l’Université de Toronto (UdeT)
• Collaborer avec des astronomes de l’ UdeT
• Perfectionner leurs compétences informatiques
• Améliorer leurs compétences en matière de communication et rédaction
scientifique
• Mieux connaitre les recherches effectuées à l’UdeT
• Participer aux activités d’information destinées au grand publique

Les étudiants obtenant une bourse du programme travailleront avec des astronomes de l’Institut Dunlap (Dunlap Institute), du Département d’Astronomie et d’Astrophysique (Department of Astronomy & Astrophysics DAA), ou l’Institut Canadien d’Astrophysique Théorique (Canadian Institute for Theoretical Astrophysics CITA), en fonction du projet de recherche des étudiants et de leurs intérêts.

Le programme SURP offre aux étudiants une opportunité unique de travailler dans un
groupe constitué de trois unités ayant des expertises complémentaires en recherche
observationnelle, en instrumentation astronomique (Dunlap), et en astrophysique
théorique (CITA).

Le programme aura lieu du 4 Mai au 21 Août 2015.

La date limite d’application au programme est le 30 Janvier, la date d’offre officielle sera
envoyée le 6 Février.

Pour plus de détails, merci de visiter les sites:

www.dunlap.utoronto.ca/SURP
www.cita.utoronto.ca/SURP

www.dunlap.utoronto.ca
www.astro.utoronto.ca
www.cita.utoronto.ca

Faculty Position in Exoplanetary Science at McGill University

Review of applications will begin 15 January 2015

The Department of Earth and Planetary Sciences (www.mcgill.ca/eps) and the Department of Physics (www.physics.mcgill.ca) at McGill University invite applications for a joint tenure-track position at the rank of Assistant Professor, beginning as early as September 2015 in the area of Exoplanetary Sciences. We encourage qualified individuals with relevant research interests in experimental, instrumentation, observational or theoretical aspects of exoplanetary sciences to apply.

This is the first of two faculty positions being created in support of the new McGill Space Institute, bringing together researchers in astrophysical, geological, atmospheric and astrobiological areas from multiple departments on campus. Existing complementary research strengths at McGill include early Universe cosmology, galaxy evolution and compact objects in the Department of Physics, as well as geology, astrobiology and atmospheric sciences in Earth and Planetary Science and other departments.

We seek candidates with a proven record of excellence in research and the capacity for excellence in teaching. The successful candidate will be supported by a generous start-up package. Applicants should submit a detailed curriculum vitae, a statement of teaching interests, and a research plan. They should also arrange for three letters of reference. All of these materials should be uploaded to http://dualcore.physics.mcgill.ca/FACULTY/

Review of applications will begin 15 January 2015, and continue until the position is filled. McGill University is committed to equity in employment.

All qualified applicants are encouraged to apply; however, in accordance with Canadian immigration requirements, Canadians and permanent residents will be given priority.

Attaché(e) de recherche Plaskett, CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC)

Date d’échéance: 12 Décembre, 2014

Attaché(e) de recherche Plaskett, CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC)
Portefeuille d’Infrastructure scientifique nationale (ISN)
CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique
Observatoire fédéral d’astrophysique (OFA)
5071, chemin West Saanich
Victoria (Colombie-Britannique) V9E 2E7
CANADA
Télécopieur: 709-772-4541
Téléphone: 709-772-5012
Courriel : NRC.ExtHiring-EmbaucheExt.CNRC@nrc-cnrc.gc.ca

Related URL:  http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/carrieres/index.html

Date cible d’entrée en fonctions : le 1er septembre 2015

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) est heureux d’annoncer l’appel de candidatures de 2014 en vue de la dotation de deux postes d’attaché(e)s de recherche postdoctorale Plaskett à l’Observatoire fédéral d’astrophysique (OFA), à Victoria (Colombie-Britannique), Canada. Les personnes retenues seront des candidat(e)s exceptionnel(le)s, nouvellement titulaires d’un doctorat en astrophysique, et elles seront désireuses d’exploiter les installations gérées par le CNRC à l’intention des astronomes canadiens et de contribuer aux projets dirigés par les membres du personnel de CNRC Herzberg. Plus précisément, elles seront appelées à contribuer à l’un ou l’autre des domaines de recherche suivants :

•Exoplanètes et disques de débris (détection directe, atmosphères planétaires, évolution dynamique, évolution collisionnelle, composition) à l’aide de Gemini, du Grand réseau d’astronomie millimétrique d’Atacama (ALMA), du télescope spatial Hubble (TSH) ou de l’exploitation d’importants bassins de données de campagne réalisées dans le cadre de diverses missions (Kepler, Spitzer, Herschel, Wide-field Infrared Survey Explorer [WISE] et autres). Participation à la campagne d’observation d’exoplanètes par l’imageur planétaire « Gemini » (GPI), comportant des composantes liées aux exoplanètes et aux disques. Les candidatures des personnes ayant de l’expertise dans les domaines suivants recevront la plus grande attention : détection directe et caractérisation d’exoplanètes; modélisation dynamique de systèmes de disques et d’exoplanètes; modélisation de l’évolution de la poussière dans les disques de débris; synthèse des donn
ées existantes. [Membres du personnel du CNRC : JJ Kavelaars, Christian Marois, Brenda Matthews, Jean-Pierre Véran]

•Étude des corps des régions lointaines du système solaire (processus d’accrétion, répartition de la fréquence selon la taille, propriétés de la surface, dynamique orbitale, étoiles binaires, exploration par engin spatial) à l’aide du Télescope Canada-France-Hawaï (TCFH), de Gemini, du ALMA, du TSH, de Subaru et de l’engin spatial de Nouveaux Horizons, avec participation éventuelle à la campagne sur les origines du système solaire lointain. Les candidatures des personnes ayant de l’expertise dans les domaines suivants recevront la plus grande attention : observation d’études; modélisation de la répartition orbitale; modélisation de l’évolution orbitale des objets ayant des propriétés de diffusion et de résonnance; études observationnelles des propriétés de surface; modélisation des processus de surface. [Membre du personnel du CNRC : JJ Kavelaars]

•Étude des processus de formation des étoiles et des planètes (évolution protostellaire, formation d’amas, disques circumstellaires, superamas d’étoiles dans les galaxies extérieures) à l’aide du ALMA, du Jansky VLA ou d’autres installations, et en se servant des résultats des anciens programmes des télescopes Herschel, Spitzer ou JCMT (p. ex., le Gould Belt Survey réalisé à l’aide du Télescope James Clerk Maxwell [TJCM]). Les candidatures des personnes ayant de l’expertise dans les domaines suivants recevront la plus grande attention : observation ou modélisation des processus de formation de planètes dans les disques protoplanétaires; régulation des processus de formation d’étoiles et rôle de l’environnement; épisodes d’accrétion et problèmes de luminosité des jeunes objets stellaires; origines de la structure et l’équilibre énergétique dans les nuages moléculaires; formation d’étoiles dans des environnements extrêmes. [M
embres du personnel du CNRC : James Di Francesco, Doug Johnstone, Lewis Knee, Brenda Matthews, Gerald Schieven]

•Études photométrique et spectroscopique de la structure et du contenu stellaire de la Voie lactée, du Groupe Local et d’autres galaxies environnantes, y compris tous les secteurs de la recherche associés au domaine général de la cosmologie du champ proche. Voici quelques exemples de programmes actuellement menés par le personnel de CNRC Herzberg : le programme Luau (Legacy u-band all-sky Universe), un important programme du TCFH qui sera lancé en 2015 en vue d’obtenir des images profondes en bande U, sur quelque 3 500 degrés carrés, du halo de la Voie lactée; le Pan-Andromeda Archaeological Survey (PAndAS) et les ensembles de données connexes; l’observation du spectre optique et du proche infrarouge des amas globulaires galactiques (y compris les projets d’imagerie à champ large Gemini et le système d’optique adaptative multiconjugué de Gemini). [Membres du personnel du CNRC : Pat Côté, Stéphanie Côté, Tim Davidge, Alan McConnachie, Peter Stet
son]

•Études à multiples longueurs d’onde des galaxies et des amas, y compris : distances, dynamique et propriétés structurales des galaxies; trous noirs supermassifs et noyaux galactiques; formation d’étoiles et d’amas d’étoiles dans les spectres ultraviolet, optique infrarouge et submillimétrique. Les projets dirigés par le CNRC comprennent, entre autres, l’exploitation d’imagerie à champ large, de haute résolution spatiale, des spectres optique et proche infrarouge des galaxies (dont Chevelure de Bérénice, Vierge et Fourneau) à l’aide du TCFH, de VISTA et du télescope Blanco 4m, ainsi que de nombreux programmes spectroscopiques connexes, dans des installations de classe 4-10 m. [Membres du personnel du CNRC : John Blakeslee, Pat Côté, Stéphanie Côté, Tim Davidge, Laura Ferrarese, John Hutchings, David Schade, Luc Simard]

•Évolution cosmologique des galaxies, y compris des processus physiques tels l’accrétion, l’écoulement, la rétroaction, l’enrichissement métallique, la formation d’étoiles, la croissance des trous noirs supermassifs, les fusions et la forte lentille gravitationnelle. Les candidats devraient posséder des compétences en observation ou être intéressés par les théories contraignantes assorties d’observations. La recherche menée au CNRC dans le domaine est surtout fondée sur des observations à des longueurs d’onde multiples (radio, mm, infrarouge, optique, ultraviolet et rayons X) de la formation d’étoiles et l’activité relative au noyau galactique actif à un décalage vers le rouge lointain. [Membres du personnel du CNRC : Laura Ferrarese, John Hutchings, Chris Willott]

Les personnes retenues seront appelées à travailler de façon autonome et à mener de nouvelles recherches en collaboration avec les membres du personnel de CNRC Herzberg associé aux projets cadrant le mieux avec leur domaine de spécialité. De plus, elles devront entretenir des relations étroites avec la collectivité afin de contribuer à la réalisation du mandat de CNRC Herzberg. Plus précisément, CNRC Herzberg participe à plusieurs projets actuels de télescopes situés dans l’espace et sur terre (p. ex., ALMA, TCFH, Gemini, télescope James-Clerk-Maxwell [TJCM]) et futurs (p. ex., télescope spatial James Webb [JWST], ROPTAC [Recherche orbitale par petits télescopes automatisés canadiens], ASTROSAT, WFIRST [Wide Field Infrared Survey Telescope], ASTRO-H, SKA [Square Kilometre Array], Explorateur spectroscopique du Maunakea [ESM], télescope de trente mètres [TMT]), ainsi qu’à la conservation, à la distribution et aux techniques d’analyse des données
scientifiques. Le Centre canadien de données astronomique (CCDA), qui abrite l’Observatoire virtuel canadien, le réseau infonuagique CANFAR et les archives de données comprenant, entre autres, celles du TCFH, du ECPG, de Gemini, du TSH et du télescope JCM, est également situé à CNRC Herzberg. Les candidatures des personnes ayant démontré de l’intérêt pour les études utilisant de l’instrumentation et des installations de prochaine génération recevront la plus grande attention.

Les personnes retenues devront assumer, avec d’autres attaché(e)s de recherche Plaskett, la responsabilité d’organiser la série de séminaires hebdomadaires offerte de septembre à avril. Elles auront également accès, par l’entremise du Comité d’allocation de temps de télescope, aux installations d’astronomie exploitées par le CNRC ainsi qu’à d’autres installations, sur demande. Les personnes retenues seront nommées pour une période initiale de deux ans, qui pourrait être prolongée pour une année supplémentaire (selon le rendement et la disponibilité des fonds). En plus d’avoir droit à des avantages sociaux et à un salaire très attrayants, les associés de recherche Plaskett auront l’occasion de voyager pour prendre part à des observations et à des conférences et recevront du soutien relatif aux coûts par page des publications dans les revues, de même qu’un accès à des ordinateurs administrés par des professionnels.

Les candidat(e)s doivent avoir obtenu leur doctorat au cours des cinq dernières années, ou s’attendre à l’obtenir avant d’entrer en fonctions. Les demandes devraient être présentées au plus tard le 12 décembre 2014 selon le processus décrit dans l’URL fourni.

Le CNRC souscrit au principe de l’égalité d’accès à l’emploi.

Position postdoctorale en astrophysique observationnelle

Date de clôture: 30 Novembre, 2014

Le Groupe de recherche des hautes énergies et extragalactique de
*l’Université de Montréal*, dirigé par professeure Julie
Hlavacek-Larrondo, offre un stage postdoctoral en astronomie
observationelle.

Le candidat retenu travaillera sur des sujets largement reliés à la
rétroaction de trous noirsla physique des objets compacts dans les
galaxies massives, aux groupes et aux amas, ainsi qu’à . Il ou elle aura
accès à des données prises avec le nouveau téléscope JVLA, le GMRT,
Chandra et XMM-Newton.

Le candidat doit posséder un PhD en astronomie ou dans un domaine connexe.
Les candidats ayant de l’expérience avec des données radio sont fortement
encouragés à postuler.

Le candidat retenu aura l’occasion de superviser des étudiants de premier
cycle, de voyager à des conférences et de visiter des collaborateurs au
Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, de University of New Mexico
et de University of Cambridge. L’Université de Montréal fait également
partie du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ), un
partenariat entre l’Université de Montréal, l’Université Laval et McGill
University. Le candidat retenu aura accès à ces ressources.

Les candidats doivent envoyer un courriel sous la forme d’un seul fichier
PDF à juliehl@astro.umontreal.ca au plus tard le 30 Novembre, 2014
contenant :

1 . Une lettre expliquant ses intérêts et ses qualifications pour le
poste (1 page).

2 . Un bref exposé des objectifs de recherche passés et futurs (2 pages
maximum).

3 . Un CV comprenant aussi une liste des publications.

Les candidats doivent également s’assurer que 2 lettres de référence ont
ête envoyées par courriel à juliehl@astro.umontreal.ca au plus tard le 30
Novembre 2014.

La date de commencement du stage est prévue pour l?été ou l?automne 2015.
La durée maximale du stage est de deux à trois ans, dépendant du
financement et de la performance du stagiaire.