Attaché ou attachée de recherches, Optique adaptative — CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC)

CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique — Observatoire fédéral d’astrophysique
5071, chemin West Saanich, Victoria (Colombie-Britannique) V9E 2E7
CANADA
Téléc. : 613-990-1286
Téléphone : 613-949-7685
Courriel : HRQuestionsRH_CG1@nrc-cnrc.gc.ca.

Adresse URL connexe : http://www.nrc-cnrc.gc.ca/careers/jobpost.nsf/PostbyCity_F

Renseignements sur CNRC-Herzberg : http://www.nrc-cnrc.gc.ca/eng/rd/nsi/index.html

Renseignements sur les employés de CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique et leurs secteurs d’intérêt : http://bit.ly/2aoT8tf

Date d’entrée en fonction proposée : Été 2017

La personne qui occupera le poste d’attaché de recherches travaillera à la réalisation de travaux de recherche en optique adaptative au sein de l’équipe de l’optique adaptative du portefeuille CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique (CNRC Herzberg). Cette équipe participe actuellement à plusieurs projets de portée internationale, dont l’imageur GPI, le Système d’optique adaptative à champ étroit dans l’infrarouge (NFIRAOS) et le tout premier système d’optique adaptative multiconjugué (MCAO) pour le Télescope de trente mètres. L’imageur GPI est opérationnel, mais nécessitera prochainement une mise à niveau, et le projet NFIRAOS est dans sa phase de conception finale. Par ailleurs, cette équipe prend également part à un programme de R-D ambitieux centré sur la détection de front d’onde de pointe et l’optique adaptative à grand champ.

Afin d’appuyer ces activités, l’équipe a mis en place une vaste paillasse de laboratoire (Laboratoire d’optique adaptative), qui comprend actuellement deux bancs optiques. Le premier de ces bancs, le banc MCAO, aussi appelé Simulateur optique NFIRAOS d’Herzberg (HENOS), est un modèle réduit du système NFIRAOS, qui permet de générer et de valider des algorithmes de flux de commandes, des procédures d’étalonnage et des logiciels de post-traitement en vue de leur déploiement dans NFIRAOS. Le banc HENOS comprend aussi des étoiles-guides laser et naturelles simulées, un simulateur de turbulences atmosphériques, deux miroirs déformables, un capteur à front d’onde de type Shack-Hartmann, un autre de type pyramidal ainsi qu’une caméra d’imagerie scientifique. Le second banc, quant à lui, sert exclusivement à l’exploration de nouvelles techniques d’analyse de front d’onde, y compris les capteurs de front d’onde de type pyramidal et des techniques non linéaires, telles que la diversité de phase. On prévoit aussi d’y déployer un troisième banc qui sera consacré à l’imagerie à contraste élevé. Généralement, l’équipe embauche à l’occasion de trois à quatre étudiants diplômés de l’Université de Victoria et d’ailleurs au Canada afin qu’ils puissent réaliser leurs projets de recherche.

La personne au poste d’attaché de recherches est appelée à jouer un rôle important dans l’exploitation du Laboratoire d’optique adaptative en réalisant des travaux de recherche inédits, en cultivant ses compétences et en coordonnant le travail des étudiants diplômés. De plus, elle contribuera aux projets en cours (ex., NFIRAOS) en effectuant des analyses critiques en optique adaptative en vue de faire progresser les travaux de conception.

Pour être admissible à ce concours, vous devez avoir obtenu votre doctorat au cours des cinq dernières années ou être sur le point de l’obtenir. Vous avez jusqu’au 10 février 2017 pour soumettre votre candidature en suivant la démarche décrite à la page http://www.nrc-cnrc.gc.ca/careers/jobpost.nsf/PostbyCity_F .

Le CNRC est un employeur qui souscrit au principe de l’égalité d’accès à l’emploi.

Vous pouvez obtenir ces renseignements en français au site Web indiqué ci-dessus.

Post-doctoral position in Interstellar Optical Spectroscopy

Prof. Jan Cami invites applications for a post-doctoral research position in interstellar optical spectroscopy in the Department of Physics and Astronomy and the Centre for Planetary Science and Exploration (CPSX) at the University of Western Ontario. The successful applicant will work on the Diffuse Interstellar Band (DIB) problem and lead much of the data analysis efforts to exploit the EDIBLES (ESO DIB Large Exploration Survey) data set, an unprecedented collection of high signal-to-noise and high spectral resolution observations obtained with VLT/UVES. He or she will also have the possibility to participate in other research programs as well as carrying out independent research.

Candidates must have a PhD in astrophysics or related fields, and preferably a background in astronomical spectroscopy and/or data analysis. Expertise in studies of the interstellar medium or in data analysis using advanced statistical methods and/or machine learning techniques would be advantageous.

The initial appointment is for 1 year with the expectation of one or two additional years dependent upon performance and continued funding. The start date is flexible, but preferably no later than the summer of 2017.

Support for research and observing travel as well as publications will be provided.

Applicants should send a cover letter, CV with bibliography, a brief statement of research interests, and arrange for three letters of recommendation to be sent directly to Prof. Cami. The position will remain open until filled. For full consideration, complete applications should be received by March 1, 2017. The University of Western Ontario is committed to employment equity.

Applications should be sent via e-mail to jcami@uwo.ca or via mail to:
Jan Cami
Department of Physics and Astronomy, PAB 203
The University of Western Ontario
1151 Richmond Street
London, ON N6A 3K7
Canada

Post-doctoral position in observational IR astronomy

Applications are invited for a post-doctoral position in observational infrared astronomy in the Department of Physics and Astronomy at The University of Western Ontario. The successful candidate will pursue projects with Prof. Els Peeters. These projects will be related to studies of Polycyclic Aromatic Hydrocarbons (PAHs) and dust in various environments, with an emphasis on (galactic and extragalactic) star-forming regions and photodissociation regions (PDRs), and will utilize Spitzer, SOFIA, ground-based and future JWST observations. The successful applicant will be expected to participate in the preparation for the upcoming JWST mission and in the analysis of JWST Early Release Science data.

Candidates must have a PhD in astrophysics or related fields. Preference will be given to candidates with a strong background in IR astronomy and astronomical data reduction. Prior research experience with PAHs and dust is desirable but not required. The appointment is for 2 years with an additional year dependent upon performance and continued funding. The start date is flexible but is expected to be summer 2017.

Applicants should send (preferably electronically) a cover letter, CV, a statement of research interests, and arrange for three letters of recommendation to be send directly to Dr. Peeters by March 1, 2017. The University of Western Ontario is committed to employment equity.

Name: Els Peeters
Email address: epeeters@uwo.ca
Affiliation: University of Western Ontario

104-16-0965_Associé de recherche, Optique adaptative

Attaché ou attachée de recherches, Optique adaptative — CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC)
CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique — Observatoire fédéral d’astrophysique
5071, chemin West Saanich, Victoria (Colombie-Britannique) V9E 2E7
CANADA
Téléc. : 613-990-1286
Téléphone : 613-949-7685
Courriel : HRQuestionsRH_CG1@nrc-cnrc.gc.ca.
Adresse URL connexe : http://www.nrc-cnrc.gc.ca/careers/jobpost.nsf/PostbyCity_F
Renseignements sur CNRC-Herzberg : http://www.nrc-cnrc.gc.ca/eng/rd/nsi/index.html
Renseignements sur les employés de CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique et leurs secteurs d’intérêt : http://bit.ly/2aoT8tf
Date d’entrée en fonction proposée : Été 2017

La personne qui occupera le poste d’attaché de recherches travaillera à la réalisation de travaux de recherche en optique adaptative au sein de l’équipe de l’optique adaptative du portefeuille CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique (CNRC Herzberg). Cette équipe participe actuellement à plusieurs projets de portée internationale, dont l’imageur GPI, le Système d’optique adaptative à champ étroit dans l’infrarouge (NFIRAOS) et le tout premier système d’optique adaptative multiconjugué (MCAO) pour le Télescope de trente mètres. L’imageur GPI est opérationnel, mais nécessitera prochainement une mise à niveau, et le projet NFIRAOS est dans sa phase de conception finale. Par ailleurs, cette équipe prend également part à un programme de R-D ambitieux centré sur la détection de front d’onde de pointe et l’optique adaptative à grand champ.
Afin d’appuyer ces activités, l’équipe a mis en place une vaste paillasse de laboratoire (Laboratoire d’optique adaptative), qui comprend actuellement deux bancs optiques. Le premier de ces bancs, le banc MCAO, aussi appelé Simulateur optique NFIRAOS d’Herzberg (HENOS), est un modèle réduit du système NFIRAOS, qui permet de générer et de valider des algorithmes de flux de commandes, des procédures d’étalonnage et des logiciels de post-traitement en vue de leur déploiement dans NFIRAOS. Le banc HENOS comprend aussi des étoiles-guides laser et naturelles simulées, un simulateur de turbulences atmosphériques, deux miroirs déformables, un capteur à front d’onde de type Shack-Hartmann, un autre de type pyramidal ainsi qu’une caméra d’imagerie scientifique. Le second banc, quant à lui, sert exclusivement à l’exploration de nouvelles techniques d’analyse de front d’onde, y compris les capteurs de front d’onde de type pyramidal et des techniques non linéaires, telles que la diversité de phase. On prévoit aussi d’y déployer un troisième banc qui sera consacré à l’imagerie à contraste élevé. Généralement, l’équipe embauche à l’occasion de trois à quatre étudiants diplômés de l’Université de Victoria et d’ailleurs au Canada afin qu’ils puissent réaliser leurs projets de recherche.
La personne au poste d’attaché de recherches est appelée à jouer un rôle important dans l’exploitation du Laboratoire d’optique adaptative en réalisant des travaux de recherche inédits, en cultivant ses compétences et en coordonnant le travail des étudiants diplômés. De plus, elle contribuera aux projets en cours (ex., NFIRAOS) en effectuant des analyses critiques en optique adaptative en vue de faire progresser les travaux de conception.
Pour être admissible à ce concours, vous devez avoir obtenu votre doctorat au cours des cinq dernières années ou être sur le point de l’obtenir. Vous avez jusqu’au 10 février 2017 pour soumettre votre candidature en suivant la démarche décrite à la page http://www.nrc-cnrc.gc.ca/careers/jobpost.nsf/PostbyCity_F .

Le CNRC est un employeur qui souscrit au principe de l’égalité d’accès à l’emploi.
Vous pouvez obtenir ces renseignements en français au site Web indiqué ci-dessus.

Tenure-track position in Astrophysics and Particle Astrophysics at Queen’s University

The Department of Physics, Engineering Physics and Astronomy, Faculty of Arts and Science at Queen’s University invites applications for a Tenure-track faculty position at the rank of Assistant Professor with specialization in astrophysics and particle astrophysics. The expected starting date for the position is July 1, 2017. The successful candidate will be an outstanding scientist who will establish an excellent research program and contribute to undergraduate and graduate teaching and supervision. In exceptional cases, candidates above the level of Assistant Professor may be considered.

Queen’s University is one of Canada’s leading research-intensive universities. The Department of Physics, Engineering Physics & Astronomy at Queen’s University has 28 Faculty members working in the areas of astronomy and astrophysics, condensed matter physics and optics, engineering and applied physics, and particle astrophysics. We are located in historic Kingston on the shores of Lake Ontario. Kingston’s residents enjoy an outstanding quality of life with a wide range of cultural, recreational, and creative opportunities.

Queen’s is playing a lead role in the establishment of the Canadian Particle Astrophysics Research Centre (CPARC), an ambitious new program funded by the Canada First Research Excellence Fund (CFREF). A major goal of CPARC includes building a powerful research team contributing to the many diverse requirements of a world-leading particle astrophysics research program. This includes the development of particle astrophysics experiments and theory, observational and theoretical astrophysics, detector design, and the development of tools and techniques for calibration, material screening and low level radio-purification. To achieve this, CPARC aims to benefit from and strengthen cross-disciplinary expertise at Queen’s between Physics, Engineering Physics and Astronomy (particle astrophysics and detector development), Chemistry (radio-analytical chemistry), Geological Sciences (Facility for Isotopic Research) and Mechanical and Materials Engineering (Reactor Materials Testing
Laboratory). The University anticipates hiring seven faculty members associated with CPARC, in addition to a Tier 1 Canada Research Chair (CRC) particle astrophysics theorist, to complement its current team of research scientists, engineers, technicians, postdoctoral fellows and graduate students. An additional seven faculty hires are being strategically targeted at collaborating institutions across Canada to significantly enhance this world-renowned particle astrophysics program. For further information please see www.cparc.ca.

Please go to

http://www.queensu.ca/physics/employment-tenure-track-position-astrophysics-and-particle-astrophysics

to view the full job ad and for instructions on how to apply.

TENURE-TRACK, ASSISTANT PROFESSOR POSITION AT SAINT MARY’S

The Department of Astronomy and Physics at Saint Mary’s University invites applications for a tenure-track Assistant Professor in Astronomy and Astrophysics. The anticipated start date is July 1st, 2017. The Department is particularly interested in applicants in the area of computational astrophysics but candidates from other areas of astronomy and astrophysics are encouraged to apply. The successful candidate will possess a Ph.D. in a related field and the ability to develop and maintain an innovative, externally-funded research program, and supervise graduate students. The successful candidate will be committed to excellence in teaching at the undergraduate and graduate levels, and will be expected to play an active service role at the University.

Saint Mary’s University identifies astronomy, computational sciences, and subatomic physics collectively as one of its five major research themes. The Department of Astronomy and Physics is the centre for astronomy research in Atlantic Canada, and consists of ten full-time faculty members, all with active research efforts in observational astronomy, theoretical and computational astrophysics, and experimental subatomic physics. Additionally, the University hosts the Institute for Computational Astrophysics (ICA), an institute focused on promoting computational astrophysics in the broadest possible terms, including the tackling of complex astrophysical phenomena through numerical simulation and advancing discoveries utilizing “big data” from large multinational observational facilities. Observational astronomers in the Department are eligible for Canadian time on observatories including Gemini, CFHT, ALMA, Astrosat, and JCMT as well as JWST and TMT while ICA members are active users of Compute Canada HPC facilities. Our subatomic physicists are frequent users of TRIUMF, Jefferson Lab, GSI, and other world facilities. The Department offers B.Sc. Major and Honours programs in Astrophysics and in Physics, and faculty members supervise graduate students in M.Sc. and Ph.D. programs in Astronomy and in Applied Science. For a more complete account of Department activities, please see http://www.ap.smu.ca.

Saint Mary’s is located in the historic port city of Halifax, Nova Scotia, a vibrant, urban community of over 350,000 people that is a major educational and economic centre for Atlantic Canada and is home to five universities. The city is conveniently located close to recreational areas and major urban centres in Canada and the northeastern United States. A public university with over 7,000 students, Saint Mary’s offers a variety of undergraduate and graduate degree programs. The University has gone through significant renewal in the past decade and has over 250 full-time faculty involved in innovative teaching, research, and service. For more information about the University and the Faculty of Science, please see http://science.smu.ca/.

Saint Mary’s University hires on the basis of merit and is committed to the principles of employment equity. Saint Mary’s University encourages applications from qualified women, visible minorities, Aboriginal people, and people with disabilities. In keeping with Citizenship and Immigration Canada requirements, all qualified persons are invited to apply; however, preference will be given to Canadian citizens and permanent residents.

The search committee will begin reviewing applications on February 1st, 2017. Applications should include a cover letter specifically addressing the applicant’s interest in working at Saint Mary’s University and detailing the applicant’s scholarly research interests; a CV; a research plan; a teaching dossier (including a teaching philosophy statement, and any evidence of teaching effectiveness); and the names and contact information of three references. Please arrange for the three recommendation letters to be sent directly to the address below.

Applications should be sent via email, as a single PDF file to search@ap.smu.ca
or via mail to:
Dr. Marcin Sawicki, Chairperson
Department of Astronomy and Physics
Saint Mary’s University
923 Robie Street
Halifax, Nova Scotia, Canada, B3H 3C3

Inquiries may be sent to: search@ap.smu.ca

2017 U of T Programme de recherche d’été de premier cycle en astronomie et en astrophysique

Le Programme d’été de Recherche pour premier cycle Summer Undergraduate Research Program (SURP) en Astronomie et Astrophysique, à l’Université de Toronto est une chance unique offerte aux étudiants pour préparer leur carrière dans le domaine de la recherche scientifique.

Pendant le programme de 16 semaines, les étudiants pourront:

• Acquérir de l’expérience en vue d’une carrière en recherche scientifique, en conduisant un projet relié à la recherche effectuée à l’Université de Toronto (UdeT)
• Collaborer avec des astronomes de l’ UdeT
• Perfectionner leurs compétences informatiques
• Améliorer leurs compétences en matière de communication et rédaction
scientifique
• Mieux connaitre les recherches effectuées à l’UdeT
• Participer aux activités d’information destinées au grand publique

Les étudiants obtenant une bourse du programme travailleront avec des astronomes de l’Institut Dunlap (Dunlap Institute), du Département d’Astronomie et d’Astrophysique (Department of Astronomy & Astrophysics DAA), ou l’Institut Canadien d’Astrophysique Théorique (Canadian Institute for Theoretical Astrophysics CITA), selon les intérêts des étudiants, leur choix de superviseur, et leur choix de projet de recherche.

Le programme SURP offre aux étudiants une opportunité unique de travailler dans un
groupe constitué de trois unités ayant des expertises complémentaires en recherche
observationnelle, en instrumentation astronomique (Dunlap), et en astrophysique
théorique (CITA).

Les étudiants recevront une indemnité de stage de $9000 CAD.

Le programme aura lieu du 8 mai au 25 août 2017.

La date limite d’application au programme est le 30 janvier 2017.

Pour plus de détails, merci de visiter les sites:

www.dunlap.utoronto.ca/SURP
www.cita.utoronto.ca/SURP

www.dunlap.utoronto.ca
www.astro.utoronto.ca
www.cita.utoronto.ca

Bourses d’excellence Trottier 2017 pour stagiaires d’été à’iREx

L’Institut de Recherche sur les Exoplanètes (iREx), récemment créé à l’Université de Montréal, regroupe des professeurs, chercheurs et étudiants spécialisés dans la recherche et l’étude des exoplanètes, les corps de faible masse, les étoiles jeunes et les disques proto-planétaires. Les chercheurs de l’iREx sont activement engagés dans une variété de projets scientifiques observationnels, théoriques et instrumentaux. Plus de détails sur la programmation scientifique de l’iREx sont sur le site de http://www.exoplanetes.umontreal.ca/

L’iREx offre des bourses d’excellence à tous les niveaux (BSc, MSc, PhD et postdoctoral). Plus particulièrement, l’iREx ouvre dès maintenant un concours pour des bourses de niveau BSc pour les stages à l’été 2017. D’une durée de quatre mois (mai-août), ces stages constituent une excellente occasion pour les étudiants de se joindre à une équipe dynamique et de s’initier à la recherche de pointe en astrophysique en participant activement à des programmes scientifiques d’avant-garde liés aux exoplanètes et autres thématiques connexes. Les chercheurs disponibles pour superviser des stagiaires cet été sont les professeurs Pierre Bastien (PB), Bjorn Benneke (BB), Nick Cowan (NC), Andrew Cumming (AC), René Doyon (RD), et David Lafrenière (DL) et les chercheurs Jason Rowe (JR), Loïc Albert (LA), Lison Malo (LM), Julien Rameau (JuR) et Lauren Weiss (LW). Des stages dans les thématiques suivantes sont offerts :

- Développement d’algorithmes liés à la recherche d’étoiles jeunes (RD);
- Simulations de données du futur télescope spatial James Webb liées à l’étude des exoplanètes par spectroscopie de transit et par imagerie directe (RD, DL);
- Développement de techniques de photométrie de précision pour observations de transit d’exoplanètes (DL);
- Suivi photométrique de l’activité stellaire d’hôtes d’exoplanètes en transit (DL);
- Étude de l’atmosphère d’exoplanètes par spectroscopie de transit à très haute résolution spectrale (DL);
- Exploration des atmosphères stellaires avec des télescopes spatiaux (NC);
- Études théoriques du rôle des champs magnétiques dans les écoulements atmosphériques des Jupiters chauds (AC);
- Études théoriques des premières étapes de la formation des géantes gazeuses, incluant les gradients de composition (AC);
- Détection et caractérisation d’exoplanètes géantes par imagerie directe depuis le sol et l’espace (JuR, RD, DL);
- Analyse d’images du Télescope Canada-France-Hawaii du relevé sur le nuage moléculaire du Taureau à la recherche d’objets très jeunes de faible masse (>5 Mjup) (LA, RD);
- Recherche d’indices de la présence d’atmosphères planétaires dans des spectres haute résolution d’étoiles qui se trouvent dans des archives (LW, JR);
- Détermination des champs magnétiques d’étoiles de faible masse candidates pour la recherche d’exoplanètes (LM, RD);
- Modélisation de la polarisation de transits d’exoplanètes (PB);
- Caractérisation de l’atmosphère d’une Jupiter chaude intrigante grâce à des spectres haute résolution obtenus avec les télescopes Keck de 10 mètres (BB);
- Détection et confirmation de nouvelles exoplanètes avec les télescopes spatiaux Kepler et Spitzer, qui pourront être caractérisées avec le télescope spatial James Webb (BB).

Les stagiaires pourraient aussi participer à une ou plusieurs mission(s) d’observation à l’Observatoire du Mont-Mégantic durant l’été. La bourse, au montant de 3 000 $, peut être cumulée avec celle du CRSNG (BPRC) pour un montant total de 7 500 $. Pour les étudiants non boursiers du CRSNG, les professeurs s’engagent à compléter la bourse iREx pour un montant total de 6 000 $. Tout étudiant inscrit dans une université canadienne dans un programme menant à l’obtention d’un diplôme de baccalauréat en physique ou en astronomie est éligible aux bourses. Le stage doit avoir lieu à l’Université de Montréal ou à l’Université McGill. Pour l’été 2017, cinq bourses d’excellence Trottier de niveau BSc seront attribuées.

Les candidats intéressés sont invités à soumettre un curriculum vitae, un relevé de notes ainsi qu’une courte lettre de présentation (au plus quelques paragraphes) expliquant leurs motivations à obtenir ce stage et leurs préférences parmi les thématiques proposées pour les stages. Les dossiers doivent être soumis électroniquement à l’adresse suivante : irex@astro.umontreal.ca au plus tard le 15 décembre 2016. Les résultats seront communiqués vers la fin du mois de janvier.

Ingénieur(e) en instrumentation, antenne radio, CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC)

Ingénieur(e) en instrumentation, antenne radio, CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES DU CANADA (CNRC)

CNRC Herzberg, Astronomie et astrophysique, Observatoire fédéral d’astrophysique

5071, chemin West Saanich

Victoria (Colombie-Britannique) V9E 2E7

CANADA

Télécopieur : 613-990-1286

Téléphone : 613-949-7685

Questions par courriel : HRQuestionsRH_CG1@nrc-cnrc.gc.ca.

Adresses URL pertinentes : http://www.nrc-cnrc.gc.ca/careers/jobpost.nsf/FrenchAll/32691F54B52075D08525803C00517332.

Pour en savoir plus sur CNRC Herzberg, consultez le http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/rd/isn/index.html.

Des renseignements sur le personnel du CNRC Herzberg et sur l’objet de ses recherches se trouvent au http://bit.ly/2aoT8tf.

Le portefeuille Astronomie et astrophysique Herzberg du CNRC désire embaucher une personne dynamique et motivée au poste d’ingénieur(e) en instrumentation spécialisé(e) dans les antennes radio en vue d’appuyer le groupe d’instrumentation millimétrique de CNRC Herzberg. Ce groupe, dont les locaux se situent à Victoria, en Colombie-Britannique, est intégré au programme Technologies d’astronomie de CNRC Herzberg. Les principaux objectifs du groupe visent la conception, la construction, l’essai et la mise en service de détecteurs, de composants et d’instruments scientifiques de pointe pour la communauté astronomique canadienne dans le domaine de l’astronomie des longueurs d’onde centimétriques et (sous)millimétriques. Le groupe participe à la mise sur pied d’installations internationales d’astronomie, telles que le télescope Atacama Largem Millimetre Array (ALMA), le Réseau d’un kilomètre carré (Square Kilometre Array), l’observatoire MeerKAT et le grand réseau d’antennes de prochaine génération (Very Large Array).

Il s’agit d’un poste d’une durée déterminée assorti de nombreux avantages sociaux correspondants, notamment des congés de maternité et parentaux, des vacances et les cotisations de retraite cumulatives.

Les personnes intéressées doivent posséder un baccalauréat en génie, en physique appliquée ou en physique technique. Elles doivent soumettre leur demande au plus tard le 25 novembre 2016 en suivant la démarche expliquée à l’adresse URL indiquée.

Le CNRC souscrit au principe de l’équité en matière d’emploi.

This information is provided in English on the website identified above.

Poste de chercheur(e) post-doctoral en astrophysique appliquée à l’étude des exoplanètes à l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx) de l’Université de Montréal

L’Institut de Recherche sur les Exoplanètes (iREx), affilié au département de physique de l’Université de Montréal, sollicite des candidatures pour un poste de chercheur(e) postdoctoral(e) en astrophysique appliquée à l’étude des exoplanètes.

L’iREx inclut une équipe en expansion d’une quarantaine de personnes (professeurs, chercheurs et étudiants) de l’Université de Montréal et de l’Université McGill, tous travaillant sur divers programmes de recherche liés à l’étude des exoplanètes et autres domaines connexes de l’astrophysique stellaire. Les chercheurs de l’iREx sont activement impliqués dans divers projets d’envergure internationale liés à la détection et à la caractérisation d’exoplanètes, notamment avec le futur télescope spatial James Webb (JWST), le Gemini Planet Imager, SPIRou et NIRPS. En outre, les chercheurs de l’iREx auront accès à du temps garanti avec JWST, SPIRou et NIRPS. On trouvera plus d’information sur les programmes de recherche de l’iREx ici: http://www.exoplanetes.umontreal.ca/?page_id=102.

Les candidat(e)s doivent faire parvenir un curriculum vitae, une liste de publications, un énoncé d’intérêt de recherche n’excédant pas 2 pages, et demander à 3 personnes de faire parvenir une lettre de recommandation.

Une préférence sera accordée aux candidat(e)s qui ont terminé leur PhD dans les 3 dernières années. Tous les documents, incluant les lettres de recommandation, doivent être soumis électroniquement à l’adresse suivante: irex@astro.umontreal.ca, avant le 5 décembre 2016.

La date d’entrée en fonction est prévue entre juillet 2017 et septembre 2017. Le poste est d’une durée de deux ans, renouvelable pour une troisième année selon les performances et la disponibilité des fonds.

Avantages sociaux :
Les chercheur(e)s postdoctoraux de l’UdeM jouissent de nombreux avantages sociaux, tels que décrits ici :

http://www.fesp.umontreal.ca/fileadmin/Documents/PDF/GuideStagiairePostdoctoral_Fra.pdf